Le combat Beterbiev-Barrera aura lieu le 21 avril à Miami

Artur Beterbiev... (Photo Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

Artur Beterbiev

Photo Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Le combat éliminatoire de l'International Boxing Federation entre les mi-lourds Artur Beterbiev et Sullivan Barrera aura finalement lieu le 21 avril prochain, à Miami, en Floride.

C'est ce qu'a annoncé vendredi Groupe Yvon Michel, promoteur de l'événement.

Beterbiev (11-0, 11 K.-O.) et Barrera (18-1, 13 K.-O.) s'affronteront pour le titre d'aspirant obligatoire au champion de l'IBF, Andre Ward. Beterbiev a essuyé cinq refus avant que Barrera n'accepte finalement son offre.

«On savait que tous les autres adversaires entre Artur et Berrera allaient refuser l'invitation, alors nous devions avoir un atout pour convaincre Main Events d'accepter l'offre, a expliqué Yvon Michel, président de GYM, à La Presse canadienne. On leur a donc dit que ce combat aurait lieu aux États-Unis. Le meilleur scénario, c'était Miami.»

GYM avait précédemment promis que le prochain combat de Beterbiev aurait lieu aux États-Unis et de toute façon, Barrera, qui est un réfugié cubain, n'a pas de passeport et ne peut pas franchir la frontière canadienne tant que sa situation ne sera pas régularisée avec les autorités américaines.

«Barrera vient de là, alors on pense qu'on aura beaucoup de réfugiés cubains qui viendront voir le combat, a noté Michel. On mise également sur le grand nombre de Québécois qui seront toujours en Floride à cette date.»

Le site du combat n'a pas encore été déterminé, mais Michel dit avoir été grandement sollicité.

«Il y a plusieurs endroits où on pourrait tenir ce combat, dans des casinos, l'American Express Center ou la piste de courses», a-t-il expliqué. Il compte mettre un ou deux autres de ses boxeurs sur cette carte. Custio Clayton, Oscar Rivas ou Vislan Dalkhaev seraient pressentis.

Beterbiev est actuellement classé aspirant no 2 à l'IBF, no 3 à la World Boxing Association (WBA) et à la World Boxing Organization (WBO), ainsi que no 5 du World Boxing Council (WBC). Barrera, représenté par Main Events, est quant à lui sixième aspirant de l'IBF, no 2 à la WBA, no 8 du WBC et 14e de la WBO.

Les deux boxeurs ont tous deux gagné par K.-O. leur dernier duel, livré en décembre.

Ward détient le titre IBF - ainsi que ceux de la WBA et de la WBO - depuis sa victoire contre Sergey Kovalev, en novembre dernier.

Le 2 février dernier, GYM a remporté l'appel d'offres de l'IBF en misant 251 000 $ US, qui seront répartis entre les deux boxeurs à 75 pour cent pour Beterbiev (188 250 $) et 25 pour cent pour Barrera (62, 750 $).

Stevenson le 29 avril

Michel a également confirmé que le prochain combat d'Adonis Stevenson (28-1, 23 K.-O.), champion des mi-lourds du WBC, aura lieu le 29 avril, à Long Island. Stevenson sera alors la tête d'affiche du gala présenté dans un Nassau Veterans Memorial Coliseum complètement rénové.

Son adversaire ne sera toutefois pas Joe Smith fils, tombeur d'Andrzej Fonfara et de Bernard Hopkins dans la dernière année. Les négociations avec son gérant, Joe DeGuardia, de Star Boxing, ont été rompues.

DeGuardia s'en est d'ailleurs pris à Stevenson sur les réseaux sociaux, clamant que ce dernier avait eu peur de se frotter à son protégé. Michel avait plutôt un autre son de cloche.

«J'ai été très discret dans ces négociations, mais quand je l'ai vu s'en prendre de la sorte à Adonis, j'étais hors de moi.

«DeGuardia avait tout simplement des demandes que nous étions incapables de rencontrer. Il voulait tout contrôler: le lieu du combat, la billetterie, les options sur un combat revanche, etc. J'ai dû lui rappeler que c'est nous qui avions un contrat de télévision, que c'est nous qui avions réservé un aréna à la date voulue et que c'était Adonis le champion, pas Joe Smith.

«DeGuardia a gagné à la loterie quand Smith a passé le K.-O. à Hopkins et il voulait capitaliser en entier sur son investissement contre nous. Ça ne marche pas comme ça.»

Michel a déjà un adversaire pour Stevenson, mais comme il le fait toujours quand il a plusieurs événements rapprochés, il attendra que le combat de vendredi prochain entre Lucian Bute et Eleider Alvarez soit chose du passée avant de l'annoncer.

Quand on lui a fait valoir que Sean Monaghan, New-Yorkais qui montre une fiche de 28-0, dont 17 victoires par K.-O., ferait un bon adversaire pour l'aider à remplir le Nassau Coliseum, Michel n'a pas confirmé, bien qu'il n'ait pas nié.

«Une annonce sera faite d'ici 15 jours», s'est-il contenté de répondre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer