Jean Pascal et InterBox se séparent

Jean Pascal... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Jean Pascal

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean Pascal et InterBox ont décidé de se séparer, citant des divergences importantes quant à la direction que devait prendre la carrière du boxeur.

«On ne s'entendait pas sur certaines choses, alors la meilleure option pour moi était de voler de mes propres ailes, explique Jean Pascal. On a décidé de se séparer à l'amiable. Ça ne veut pas dire que je pourrais pas travailler avec ces gens-là dans les prochains mois ou les prochaines années.»

Ce divorce «à l'amiable» survient alors qu'il restait deux combats au contrat de Pascal avec l'entreprise de promotion. Le boxeur dit qu'il n'exclut aucune avenue: il pourrait se représenter seul, chercher un nouveau promoteur et se dit même prêt à envisager un retour au Groupe Yvon Michel.

Plusieurs facteurs ont contribué à cette séparation. L'offre de GYM pour un second combat contre Lucia Bute est l'un des éléments déclencheurs. Pascal était enthousiaste. Mais InterBox estimait que ce combat n'était pas le meilleur pour Pascal à brève échéance.

«On ne s'entendait pas sur le nombre de combats que ça prendrait avant de l'amener à un plus haut niveau. Jean a eu quelques offres. Mais nous on voulait garder le cap, on ne voulait pas tourner les coins ronds, brûler les étapes, indique Camille Estephan, patron d'InterBox. Lui avait ses idées. Mais si on ne suit pas notre plan, nous, on n'a pas besoin d'être impliqués.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer