Bermane Stiverne échoue à un test antidopage

Le boxeur québécois Bermane Stiverne... (Photo Chris Carlson, archives AP)

Agrandir

Le boxeur québécois Bermane Stiverne

Photo Chris Carlson, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le poids lourd québécois Bermane Stiverne a échoué à un test antidopage réalisé le 4 novembre, a annoncé le World Boxing Council (WBC). Le boxeur écope d'une amende de 75 000 $, mais n'est pas suspendu et son combat prévu le 17 décembre contre Alexander Povetkin n'est pas annulé.

Selon le communiqué du WBC, Stiverne a testé positif pour de la méthylhexaneamine, aussi appelée DMAA. Cette substance, bannie par l'Agence mondiale antidopage depuis 2010, est présentement vendue comme supplément diététique et est utilisée comme ingrédient dans divers produits énergétiques. Elle a été retirée temporairement de magasins militaires aux États-Unis après que son usage ait été lié à «plusieurs rapports d'effets secondaires sérieux et menaçants pour la vie». 

Après enquête, le WBC a cependant conclu qu'il n'y avait aucune preuve que le pugiliste avait consommé volontairement ou sciemment la substance en question. 

«Stiverne est pleinement conscient de la gravité de l'erreur qu'il a commise en consommant un supplément sur les tablettes sans vérifier ses ingrédients en détails. Stiverne réalise aussi qu'il est ultimement responsable de tout ce qu'il ingère. En somme, il réalise maintenant qu'il a été très naïf en suivant la suggestion d'un magasin quant à un supplément sur les tablettes tout en ignorant ce qu'il contenait», écrit le WBC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer