L'UFC contredit GSP

Le président de l'UFC, Dana White.... (Photo Graham Hughes, archives PC)

Agrandir

Le président de l'UFC, Dana White.

Photo Graham Hughes, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quelques heures après des déclarations-choc de Georges St-Pierre, l'UFC contredit son ancien champion: l'athlète n'est pas un agent libre et il est encore sous contrat avec l'organisation.

Lundi, St-Pierre a déclaré en entrevue s'être séparé de l'UFC. Son avocat lui aurait confirmé qu'il n'était plus lié par contrat avec la promotion et serait désormais un agent libre. Les négociations entre GSP et l'UFC pour un retour avaient tourné au vinaigre dans les derniers jours.

Mais tard lundi soir, l'UFC a contredit l'athlète. Selon leur communiqué, «Georges St-Pierre demeure sous contrat» avec l'organisation. L'UFC affirme qu'elle entend faire respecter l'entente devant la loi si nécessaire.

Hier, le président de l'organisation concurrente de l'UFC, Bellator, est resté discret. Scott Coker n'a eu qu'une seule réaction aux déclarations de St-Pierre. Lorsqu'un journaliste lui a demandé ce qu'il en pensait, il s'est contenté de répondre: «c'est intéressant.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer