Des revendeurs à l'oeuvre pour les billets des funérailles de Muhammad Ali

Le porte-parole de la famille Ali a dénoncé... (PHOTO JOHN SOMMERS II, REUTERS)

Agrandir

Le porte-parole de la famille Ali a dénoncé la tactique des revendeurs.

PHOTO JOHN SOMMERS II, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruce Schreiner, Claire Galofaro
Associated Press
LOUISVILLE, Ky.

Muhammad Ali, qui a commencé à prévoir ses propres funérailles il y a plusieurs années, a insisté pour que les billets y donnant accès soient gratuits. Mais mercredi, après que les billets eurent été distribués, quelques personnes ont vu l'occasion de faire du profit.

Des gens ont commencé à arriver au Stade KFC Yum! de Louisville en fin de journée mardi, à quelques heures de la distribution des billets. La file s'étendait autour de l'aréna. Des milliers de billets ont été réclamés en environ une heure selon la formule premier arrivé premier servi.

Plusieurs admirateurs de la légende de la boxe affichaient de larges sourires après avoir mis la main sur un lot de quatre billets leur permettant d'assister à l'histoire. Des centaines d'autres ont quitté les mains vides.

La loi de l'offre et de la demande étant ce qu'elle est pour un évènement qui accueillera 15 000 privilégiés, quelques détenteurs de billets ont immédiatement décidé de les afficher en ligne afin d'empocher quelques dollars. L'ancien président des États-Unis, Bill Clinton, un ami proche d'Ali, rendra hommage à la légende décédée vendredi à l'âge de 74 ans après une longue bataille contre le Parkinson.

Le porte-parole de la famille Ali a dénoncé la tactique des revendeurs.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer