Lutte: des pays privés de places aux Jeux olympiques

Le meldonium est banni depuis le 1er janvier par l'Agence... (Photo Ints Kalnins, Reuters)

Agrandir

Le meldonium est banni depuis le 1er janvier par l'Agence mondiale antidopage.

Photo Ints Kalnins, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Corsier-sur-Vevey, Suisse

La fédération internationale de lutte, la United World Wrestling (UWW), a retiré des places acquises en vue des Jeux olympiques de Rio de Janeiro à des pays dont les athlètes ont fait usage de meldonium lors de tournois de qualifications.

Cette décision bénéficiera à d'autres nations: l'UWW a indiqué que les États-Unis et l'Inde recevront plus de places pour les JO.

La Pologne, l'Ukraine, la Biélorussie, le Kyrgystan et la Mongolie ont ainsi été privés de places dans divers disciplines et dans différentes divisions de poids, autant chez les hommes que chez les dames.

Le meldonium, un médicament utilisé pour les cas de problèmes cardiaques, est banni depuis le 1er janvier par l'Agence mondiale antidopage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer