Bute confiant... et Jack s'en réjouit

Lucian Bute a tenu une séance d'entraînement publique au... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Lucian Bute a tenu une séance d'entraînement publique au gymnase des frères Howard et Otis Grant, ses entraîneurs, jeudi.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De son propre aveu, Lucian Bute n'était pas entièrement sûr de lui lorsqu'il s'est mesuré à James DeGale, en novembre dernier à Québec. Malgré cela, il est parvenu à livrer une performance aussi convaincante qu'étonnante dans la défaite.

C'est justement parce qu'il a si bien paru contre le Britannique que le boxeur roumain de 36 ans dit approcher son duel face aux Suédois Badou Jack, qui aura lieu le 30 avril au D.C. Armory de Washington, en étant animé d'un vif sentiment d'assurance. 

«Ma confiance avant James DeGale n'était pas à 100%, a admis Bute en conférence téléphonique mardi. Maintenant, elle l'est. Je me sens bien et je me sens fort.» 

Bute (32-3, 25 K.-O.) aura l'occasion de ravir à Jack (20-1-1, 12 K.-O.) sa ceinture WBC des super-moyens, et ainsi redevenir champion du monde après avoir été détrôné par Carl Froch en 2012.

«Avec [le combat contre] DeGale, tout le monde a vu que je suis très compétitif dans les combats de haut niveau, estime Bute. [...] Lors de mon dernier combat comme tenant du titre, en 2012, la pression était sur moi. Maintenant, même si je n'ai pas de titre, il n'y a aucune pression sur mes épaules.» 

Tant mieux, rétorque Jack

Lucian Bute respire la confiance? C'est parfait ainsi, selon Badou Jack. 

«Je suis heureux que mon adversaire soit très confiant, a-t-il indiqué. C'est [dans cet état d'esprit] qu'on le veut. Les deux derniers boxeurs que j'ai affrontés étaient aussi très confiants.» 

Badou Jack... (ARCHIVES REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Badou Jack

ARCHIVES REUTERS

Ces deux boxeurs, ce sont George Groves et Anthony Dirrell, contre lesquels le Scandinave de 32 ans l'a emporté par des décisions partagées. C'est d'ailleurs en surprenant Dirrell, à qui il a infligé un premier revers en carrière, que Jack est devenu champion.  

Mais Jack est-il entièrement focalisé sur le combat du 30 avril? Le site boxingscene.com rapportait la semaine dernière qu'il souhaiterait faire le saut chez les mi-lourds pour y affronter éventuellement Adonis Stevenson, champion WBC de la division, après l'avoir emporté contre Bute et DeGale au préalable.

«Je n'ai jamais dit ça, a insisté Jack. Je suis pleinement concentré sur Lucian Bute. Il est ma seule préoccupation. On verra ce qui arrivera ensuite.» 

DeGale voudrait éviter Bute 

En demi-finale du combat Bute-Jack, DeGale (22-1, 14 K.-O.) défendra sa ceinture IBF des 168 livres contre le Mexicain Rogelio Medina (36-6, 30 K.-O.), âgé de 27 ans. Les gagnants de ces deux duels croiseront ensuite le fer pour un combat d'unification des titres.

Interrogé à ce sujet, DeGale a prédit la victoire à Jack - en plus, bien sûr, de son propre triomphe aux dépens de Medina - et a candidement avoué qu'il ne souhaite pas en découdre avec Bute une deuxième fois. 

«Je ne veux pas vraiment affronter Bute de nouveau, car je crois l'avoir battu assez clairement la dernière fois, a expliqué le champion. Je veux affronter quelqu'un de frais, comme Badou Jack. Mais si c'est Bute qui gagne, je l'affronterai. Sauf que cette fois, le combat aura lieu à Londres. 

«Jack est un très bon boxeur, a poursuivi DeGale. Il a gagné en confiance et il est devenu un meilleur boxeur de manière générale. Il a prouvé, lors de ses victoires contre Dirrell et Groves, qu'il mérite d'être champion et qu'il peut se battre.» 

Beterbiev contre Maderna le 4 juin

Dans un autre ordre d'idées, Artur Beterbiev affrontera l'Argentin Ezequiel Osvaldo Maderna le 4 juin, au Centre Bell. Le Russe mettra alors en jeu ses ceintures WBO International et NABA des mi-lourds. L'événement sera officialisé en conférence de presse jeudi.

Il s'agira d'un premier combat pour Beterbiev (9-0, 9 K.-O.) depuis qu'il a subi une blessure à l'épaule. Sa plus récente sortie remonte au 12 juin dernier, alors qu'il avait passé le knock-out à Alexander Johnson, à Chicago.

Pour sa part, Maderna (23-2, 15 K.-O.) a remporté ses trois derniers combats. Ce sera la troisième fois en carrière que l'athlète de 29 ans boxera hors de son pays natal. Il a subi ses deux défaites en 2013 contre Thomas Oosthuizen et Edwin Rodriguez.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer