Jean Pascal: «Je ne suis pas un singe, je suis un gorille»

Jean Pascal a accusé Sergey Kovalev d'être raciste en... (Photo Ryan Remiorz, PC)

Agrandir

Jean Pascal a accusé Sergey Kovalev d'être raciste en brandissant des bananes en guise de dérision.

Photo Ryan Remiorz, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

Jean Pascal entend démontrer à Sergey Kovalev «qu'il n'est pas un singe», samedi, dans le combat de championnat du monde des mi-lourds pour les titres de l'International Boxing Federation (IBF), de la World Boxing Association (WBA) et de la World Boxing Organization (WBO) détenus par le Russe, mais qu'il est plutôt «un gorille».

Pascal (30-3-1, 17 K.-O.) accuse depuis longtemps Kovalev (28-0-1, 25 K.-O.) d'être raciste. L'aspirant de 33 ans a de nouveau joué à fond cette carte lors de la conférence de presse finale, qui a pris des allures de cirque, mercredi, surtout quand le pugiliste a décidé de s'offrir une banane, prétextant qu'il n'avait pas déjeuné.

«"Kovy": tu veux une banane? Je sais que tu es un Blanc, mais les bananes ne sont pas que pour les Noirs tu sais, a raconté Pascal dans un de ses numéros dont lui seul a le secret. Ou peut-être veux-tu que j'en donne une à ton entraîneur noir?»

Puis, Pascal est de nouveau revenu sur les antécédents «racistes» de Kovalev.

«C'est lui qui a dit à Ismayl Sillah (un boxeur noir ukrainien), en 2013, qu'il allait lui "botter son cul de Noir". Il aurait pu dire qu'il allait lui botter le cul, mais il a décidé d'y aller d'un commentaire raciste. Puis, il a montré une photo d'Adonis Stevenson en singe sur Twitter!

«Quand vous posez ce genre de geste une fois, c'est une erreur. Mais quand vous le répétez, c'est une habitude. Il l'a fait une fois, il l'a fait deux fois, puis il m'a traité de merde parce que je suis Noir. Il n'a jamais dit ça à un boxeur blanc. Seulement à Stevenson et moi. Parce que nous sommes Noirs.

«Samedi soir, il va voir que je ne suis pas un singe. Je suis un gorille.»

Sergey Kovalev et Jean Pascal vont s'affronter pour... (Photo Ryan Remiorz, PC) - image 2.0

Agrandir

Sergey Kovalev et Jean Pascal vont s'affronter pour la deuxième fois samedi soir au Centre Bell.

Photo Ryan Remiorz, PC

«Il sait que c'est faux, a rétorqué Kovalev. Il n'y a personne qui a mentionné ça avant lui. Il va payer dans le ring pour ça. (...) C'est une merde.

«Il peut bien parler, parler et parler encore. Je ne crois pas que personne à Montréal ou au Canada pense qu'il va gagner. C'est un boxeur ou un clown? Tout ce qu'il peut faire c'est parler. Il a peur.»

Jackson est d'accord sur ce point.

«Il dit ça parce qu'il a peur, a répété très calmement Jackson. Il ne s'est jamais fait frapper comme il s'est fait frapper par Sergey l'an dernier et il sait que samedi, c'est ce qui l'attend encore.»

Pas moyen cependant de savoir s'il y avait un peu de crainte dans les propos de Pascal: son entraîneur et lui ont immédiatement quitté la salle après la conférence de presse, ne lançant même pas un regard en direction des journalistes sur place.

Malgré tout, Kovalev respecte son adversaire, qu'il ne compte pas prendre à la légère.

«Ce n'est pas qu'une formalité, c'est un très bon boxeur, a-t-il admis. Je dois être prêt à toute éventualité, à toute surprise que l'autre camp pourrait avoir préparée. Il sera plus dangereux que la première fois, parce qu'il n'a rien à perdre. Il pourrait même utiliser des tactiques déloyales comme des coups bas ou des coups de tête. Je prends ce combat très au sérieux.»

Pascal, aspirant no 3 de la WBO, no 5 de la WBA et no 6 de l'IBF, s'était incliné par K.-O. technique en huit rounds face à Kovalev au Centre Bell, le 14 mars. Depuis, le Québécois a remporté une décision unanime face à Yunieski Gonzalez en juillet, en sous-carte du combat de championnat du monde remporté facilement par Kovalev grâce à un K.-O. inscrit au troisième round contre le Français Nadjib Mohammedi.

Le gala sera lancé sur le coup de 18h30 au Centre Bell, samedi. Le duel Pascal-Kovalev, présenté en direct sur la chaîne américaine HBO, est prévu pour 23h.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer