Pacquiao disputera son dernier combat en avril 2016

Manny Pacquiao... (Photo Bullit Marquez, archives AP)

Agrandir

Manny Pacquiao

Photo Bullit Marquez, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

Le Philippin Manny Pacquiao disputera le dernier combat de sa carrière en avril 2016, avant de se consacrer pleinement à la vie politique dans son pays, a déclaré son promoteur Bob Arum à la chaîne de télévision ESPN samedi.

«Manny m'a dit que le combat du 9 avril (2016) sera son dernier», a déclaré Arum.

«Je répète ce qu'il m'a dit lorsque nous avons déjeuné ensemble à New York la semaine dernière: ''Bob, si tout se passe bien en mai prochain, je serai sénateur des Philippines et je ne pourrai plus me consacrer à la boxe. Je devrai me consacrer à ma fonction de sénateur et être présent au Sénat''», a expliqué Arum.

Pacquiao n'est plus remonté sur un ring depuis sa défaite dans «le combat du siècle» contre l'Américain Floyd Mayweather pour les titres WBC, WBO et WBA des welters, en mai dernier à Las Vegas.

Si le combat n'avait pas tenu ses promesses sur le ring avec une victoire aux points de Mayweather, qui a depuis pris sa retraite, il avait généré plus de 500 millions de dollars de recettes, un record, dont 180 millions seraient revenus à Pacquiao.

Il a été opéré des ligaments de l'épaule droite début mai et devrait reprendre l'entraînement sur le ring en décembre, selon Arum.

Ni l'adversaire de ce dernier combat ni la ville où il aura lieu ne sont encore déterminés, mais Arum a indiqué que Pacquiao pourrait croiser les gants avec le Britannique Amir Khan, le Mexicain Juan Manuel Marquez ou les Américains Timothy Bradley Jr et Terence Crawford.

Âgé de 36 ans, «Pac-Man» est le seul boxeur de l'histoire à avoir remporté des titres mondiaux dans huit catégories différentes. Son palmarès compte 57 victoires, dont 38 avant la limite, pour six défaites et deux nuls.

Par ailleurs, Arum a laissé entendre que son protégé qui est député philippin depuis 2010, pourrait à terme se présenter à l'élection présidentielle aux Philippines, contrairement à ce que Pacquiao a toujours dit jusqu'à présent.

«Être sénateur, c'est un boulot à plein-temps. Si Manny est sérieux à propos de briguer le mandat de président, les six années de son mandat de sénateur seront comme une audition et lui permettront de montrer à la population qu'il est un homme politique sérieux», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer