Dierry domine Jerry Belmontes et conserve son titre NABF des légers

Pour Belmontes (19-7, 5 K.-O.), il s'agit d'un... (Photo Charles Laberge, collaboration spéciale)

Agrandir

Pour Belmontes (19-7, 5 K.-O.), il s'agit d'un quatrième revers consécutif après ses défaites encaissées aux mains de Miguel Vazquez, Abner Cotto et Omar Figueroa fils.

Photo Charles Laberge, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Dierry Jean a livré un combat presque parfait face au Texan Jerry Belmontes, qu'il a vaincu par décision unanime pour défendre avec succès pour la deuxième fois son titre NABF des légers.

Jean (29-1, 20 K.-O.) a obtenu des pointages de 99-90, 99-89 et 98-91 de la part des juges. Pour Belmontes (19-7, 5 K.-O.), il s'agit d'un quatrième revers consécutif après ses défaites encaissées aux mains de Miguel Vazquez, Abner Cotto et Omar Figueroa fils.

Après un premier round serré, mais tout de même remporté par le Montréalais de 33 ans, Jean s'est détaché de son adversaire en l'envoyant au tapis d'un solide crochet du droit au deuxième, puis en remportant le troisième.

Belmontes, qui avait bien conclu le troisième assaut, a connu ses meilleurs moments au quatrième, plaçant quelques bons coups en puissance. Jean ne lui a cependant pas permis de revenir dans ce combat.

Il a placé plusieurs droites autoritaires aux cinquième, sixième et septièmes rounds, en plus de complètement dominer le neuvième, au cours duquel seule l'excellente capacité de l'Américain à encaisser lui aura permis de demeurer sur ses deux jambes.

Jean s'est assuré de garder à distance Belmontes au 10e, se permettant même une dernière salve en toute fin de combat. Une victoire sans équivoque.

Butler demeure invaincu, mais...

Le super mi-moyen Steven Butler (12-0-1, 10 K.-O.) en a eu plein les bras face à l'Américain Jaime Herrera (12-3-1, 7 K.-O.) pour le titre junior NABF, qui est demeuré vacant à la suite d'un nul majoritaire. Un juge a donné le combat à Herrera 77-74, mais les deux autres ont vu un combat nul de 75-75, une décision plutôt mal accueillie.

Butler avait amorcé le combat en lion, envoyant Herrera au tapis lors des deux premiers assauts, mais peu à peu, l'Américain a pris le dessus. Il faut croire qu'il n'en a pas assez fait pour repartir avec le titre. Sur le ring en attendant la décision, Butler semblait avoir accepté la défaite.

Au final, le Montréalais de 19 ans retirera beaucoup de positif de ce combat. Non seulement il demeure invaincu, mais il aura résisté aux assauts de ce boxeur aguerri. Une bonne dose d'expérience pour Butler. Peut-être aussi d'humilité. Après le combat, il a déclaré être blessé à la main droite depuis quelques semaines déjà.

Beau retour de Maduma

Après s'être fait passer le K.-O. face au Britannique Kevin Mitchell dans un combat éliminatoire pour le titre d'aspirant obligatoire de l'IBF en mai dernier, le léger Ghislain Maduma (17-1, 11 K.-O.) a envoyé l'Italien Michele Focosi (20-4-2, 8 K.-O.) quatre fois au tapis au deuxième round pour ajouter la victoire à sa fiche.

Mian Hussain (12-0, 6 K.-O.) a remporté une décision unanime contre le Mexicain Ivan Pereyra (19-5, 13 K.-O.). Le mi-moyen a livré un combat méthodique, qui lui a permis de remporter les huit rounds aux yeux des trois juges, mais a toutefois offert bien peu de réjouissances aux spectateurs sur place.

Plus tôt, son frère Ayaz Hussain (6-0, 4 K.-O.) a envoyé le Barbadien Miguel Antoine (17-3, 9 K.-O.) trois fois au tapis au deuxième round pour inscrire un K.-O. technique.

La WBC, jugeant qu'il n'y avait pas assez de ceintures en boxe, a créé celle de la Francophonie. En jeu chez les super moyens, c'est Schiller Hyppolite (16-1, 10 K.-O.) qui est reparti avec elle.

Il a battu le Français Kevin Thomas Cojean (16-7-1, 5 K.-O.) par décision unanime, deux juges remettant des cartes de 97-93 et le troisième a jugé le combat 98-92. Ça n'a pas été la meilleure performance d'Hyppolite, qui a encaissé plusieurs coups en puissance de Cojean, surtout en deuxième moitié de combat.

Dans un combat très inégal chez les lourds, Luis Ortiz (22-0, 19 K.-O.) a envoyé Byron Poley (27-19-1, 12 K.-O.) trois fois au tapis en seulement 2:38 pour remporter une victoire facile.

Finalement, chez les super légers, Mathieu Germain (2-0, 1 K.-O.) a stoppé le Hongrois Richard Horvath (1-1, 1 K.-O.) à 2:14 du deuxième round.

Yves Ulysse fils (7-0, 5 K.-O.) affrontera le Français Renald Garrido (14-10-1, 2 K.-O.) dans un combat de six rounds chez les super légers après la finale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer