De La Hoya refuse de relever le défi lancé par Mayweather

Le président de Golden Boy Promotions, Oscar De La... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Le président de Golden Boy Promotions, Oscar De La Hoya, était de passage à Montréal, jeudi, pour faire la promotion du gala mettant en vedette David Lemieux qui aura lieu samedi au Centre Bell.

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-McInnis
La Presse Canadienne

Le président de Golden Boy Promotions, Oscar De La Hoya, a indiqué jeudi lors de son passage au Centre Bell qu'il ne comptait pas effectuer un retour dans l'arène pour y affronter Floyd Mayweather.

Mayweather, qui a battu Manny Pacquiao il y a deux mois seulement, a publié une vidéo mercredi sur Instagram dans laquelle on le voit discuter avec son entourage d'un hypothétique retour à la boxe de De La Hoya, qui a accroché ses gants en 2009.

«Oscar... Il est de retour, déclare Mayweather dans la courte vidéo mise en ligne. Ce que je veux dire, c'est que s'il le veut, nous pourrions faire du "rock n' roll" dans le même gymnase. Il a dit qu'il voulait une revanche, donc si Oscar en veut une, il peut l'avoir.»

La réponse n'a pas tardé à venir dans le camp De La Hoya, qui a annoncé sa retraite de la boxe professionnelle avec une fiche de 39-6, incluant 30 par mise hors de combat.

«Après notre combat (en 2007), il y avait une clause pour une revanche dès l'année suivante, a rappelé De La Hoya. Ce qu'il a fait, c'est donc d'annoncer sa retraite pour un an et un jour (...) Mais honnêtement, je suis heureux, je suis à la retraite, et rien ne pourra me faire revenir dans le ring. Et puis, le problème, c'est que si j'avais voulu revenir, j'aurais voulu le faire au sommet, avec les meilleurs. Et je sais que c'est impossible, parce que j'ai 42 ans et que je suis à l'écart depuis trop longtemps.»

Les deux légendaires pugilistes se sont affrontés en mai 2007, et Mayweather l'a emporté par décision partagée. Considéré comme étant «le combat qui sauvera la boxe», le duel avait à l'époque généré des revenus records tant aux guichets (19 millions US) qu'à la télévision à la carte (2,48 millions).

Mayweather a brisé ce record le mois dernier en affrontant Manny Pacquiao, dans le combat le plus lucratif de l'histoire de la boxe. Mayweather, qui est âgé de 38 ans, a battu le Philippin par décision unanime des juges et porté sa fiche en carrière à 47-0. À l'instar des millions d'amateurs de boxe, De La Hoya s'est dit déçu du match et en a d'ailleurs profité pour décocher une bonne droite envers les deux hommes.

«Beaucoup de gens ont vu le combat, et ils sont restés sur leur appétit, a convenu l'Américain, qui a aussi croisé le fer avec Pacquiao en 2008. Vous savez, chaque boxeur atteint le sommet de sa carrière à un certain moment, et après ça il redescend. Je crois simplement qu'une fois cette étape franchie, ce n'est plus possible pour un boxeur de se battre à un niveau aussi élevé.

«Je crois donc que Floyd Mayweather et Manny Pacquiao nous ont prouvé qu'ils sont sur le déclin. Ce sont deux pugilistes qui appartiennent au passé, et en ce moment, en faisant la promotion de ce combat entre David Lemieux et Hassan N'Dam, sans oublier Canelo Alvarez, nous faisons la promotion de l'avenir.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer