David Lemieux: «Je n'ai jamais été aussi fort»

À la conférence de presse de David Lemieux,... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

À la conférence de presse de David Lemieux, mercredi, se trouvait notamment Bernard Hopkins (à droite), qui oeuvre avec Golden Boy Promotions, l'un des copromoteurs du combat de championnat contre Hassan N'Dam.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Tremblay
La Presse Canadienne

C'est un David Lemieux très confiant qui a rencontré les médias dans un restaurant du centre-ville de Montréal, mercredi, en vue de son combat du 20 juin contre Hassan N'Dam, avec à l'enjeu le titre vacant des poids moyens de l'IBF.

En présence de son équipe d'Eye of the Tiger Management (EOTTM), le Montréalais de 26 ans s'est dit très heureux de l'opportunité qu'il aura au Centre Bell. Lemieux (33-2, 31 K.-O.) affirme être au sommet de sa forme, formulant par ailleurs de bon mots pour son entourage, dont l'entraîneur Marc Ramsey.

«Je suis seul dans le ring, mais j'ai une armée derrière moi, a dit Lemieux. Ils sont toujours derrière moi à me pousser vers la perfection. Je n'ai jamais été aussi fort de toute ma carrière.»

Le boxeur québécois dit que N'dam est un excellent athlète, mais que rien ne va freiner son propre élan vers les sommets.

«Il est un très bon boxeur qui bouge très bien et qui est assez complet, a dit Lemieux. Ce ne sera pas un adversaire facile, mais j'aurai toute la préparation qu'il faut et je vais le battre, j'ai pleinement confiance.»

Ramsay partage l'optimisme de son protégé.

«Je pense que nous amenons plus de choses à la table. Hassan est un boxeur complet. Pour David, la première chose que les gens remarquent, c'est souvent sa force de frappe, mais il est aussi beaucoup plus habile que les gens peuvent penser. Il est brillant dans le ring et il s'adapte bien, et là il s'agit de mettre tout ça ensemble avec sa puissance, sa marque de commerce.»

N'dam est un Français d'origine camerounaise dont la fiche est de 31-1 avec 18 K.-O. Son seul revers est survenu en 2012. N'dam n'a pas voulu assister à la conférence de presse de mercredi, ne voulant pas se joindre à la promotion par choix, suite à des négocations difficiles et de l'insatisfaction quant à sa bourse.

«Il a été un peu belligérent envers nous, a confié Camille Estephan, le président d'EOTTM. Les négos ont été ardues et il ne voulait pas nous aider à mousser le combat, mais il va être là quand ça va compter, le 20 juin.»

Lemieux a remporté ses huit derniers duels, dont quatre par mise hors de combat. Il se battra à nouveau devant les siens après être monté dans l'arène le plus récemment en décembre à Brooklyn, où il a battu Gabriel Rosado.

«C'est un des défis les plus importants que peut avoir un boxeur professionnel (gagner à l'extérieur), a dit Ramsay. Quand on boxe au Centre Bell, on connaît le vestiaire, les couloirs, les réactions de la foule. C'est facile à visualiser.

«Chez soi, on contrôle l'environnement. La semaine du combat est très particulière. Je compare souvent ça à une course de Formule Un, un gars qui serait en pole position pendant toute la course, et qui là arrive dans le dernier droit: une erreur à la fin peut tout gâcher. Alors chez soi on est en contrôle, mais pas à l'extérieur. C'est majeur comme étape, non seulement d'avoir gagné (contre Rosado), mais aussi la maturité que David a montrée. C'est un résultat qui bâtit la confiance, qui ajoute une expérience positive.»

À la conférence de presse se trouvait notamment le réputé Bernard Hopkins, qui oeuvre avec Golden Boy Promotions, l'un des copromoteurs de l'événement du 20 juin.

Hopkins a jadis été champion IBF des poids moyens, obtenant le titre en 1995 et le défendant 20 fois en 12 ans. Après les remarques de Lemieux en français, il s'est d'ailleurs amusé à enjoliver un peu le contenu de celles-ci avec son résumé en anglais, énonçant que Lemieux venait de dire qu'il allait battre son record.

Dans les combats préliminaires, les boxeurs québécois seront à l'honneur avec notamment Dierry Jean (28-1, 20 K.-O.), le champion des poids légers de la NABF.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer