Dierry Jean prend une pause

Le boxeur montréalais Dierry Jean a décidé de... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Le boxeur montréalais Dierry Jean a décidé de mettre sa carrière en veilleuse pour une période indéterminée afin de régler ses problèmes de dépendance au jeu et à l'alcool.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Détenteur du titre des poids légers de la NABF, Dierry Jean a décidé de délaisser les rings pour une période indéterminée afin de régler ses problèmes de dépendance au jeu et à l'alcool. Le groupe Eye of the Tiger Management (EOTTM) a annoncé, jeudi, que le boxeur de 32 ans s'était rendu dans un centre de réadaptation pour soigner une maladie qui prenait de plus en plus de place au cours des derniers mois.

Selon son promoteur, Camille Estephan, les changements sont apparus de manière graduelle depuis le combat de championnat du monde des super-légers de l'IBF, perdu par décision unanime contre Lamont Peterson, en janvier. «Les choses dégringolaient depuis ce moment-là», a-t-il lancé en entrevue téléphonique.

«Il a peut-être eu du mal à accepter la défaite. On ne peut pas prétendre que les problèmes ont commencé à cause de cette défaite car je pense que Dierry s'est débattu avec ces démons-là pendant plusieurs années. (...) C'était frustrant car, tout d'un coup, il n'était plus fiable comme avant. J'ai dû m'informer et apprendre sur cette maladie et je me suis rendu compte que c'est un problème que l'on doit traiter de façon très disciplinée. Il faut de l'aide professionnelle.»

L'admission à la Maison Jean-Lapointe a été le résultat d'une décision conjointe du boxeur et de son promoteur. Estephan se dit encouragé par la volonté de l'athlète et précise qu'il le soutiendra à fond dans ce moment difficile.

«Dans les bons comme dans les mauvais moments, on va être aux côtés de Dierry. En ce moment, ce n'est pas sa carrière qui me préoccupe, mais sa vie. Je pense qu'il est maintenant à la bonne place pour avoir tous les outils nécessaires afin de gérer cette maladie dans sa vie. Il y a beaucoup de honte là-dedans. Il y en a qui veulent cacher ça ou mettre la poussière en dessous de la table au lieu de la nettoyer. Nous, on a décidé de nettoyer et de faire ce qu'il faillait. Quand on admet que l'on a des problèmes, c'est le début de la solution.»

Carrière en veilleuse

Depuis sa seule défaite chez les professionnels, en janvier, Jean a changé de catégorie pour se battre chez les poids légers. Il a récolté deux victoires par K.-O aux dépens de Mario Perez, en juin, puis de Daniel Ruiz, en septembre. Si son prochain adversaire n'avait pas encore été désigné, la nouvelle situation le contraint à mettre ses ambitions de côté. Malgré l'issue du combat contre Peterson, Jean avait offert une performance solide et tapé dans l'oeil des décideurs de la chaîne Showtime.

«Tout est en veilleuse, mais c'est sûr que l'on espère qu'il se remette sur les bons rails. C'est un athlète extrêmement talentueux, doué, et on espère qu'il va poursuivre sa carrière un jour, a indiqué Estephan. Pour l'instant, je n'ai pas de plan et rien de précis. Tout ce que l'on a, c'est un combat contre la maladie, et on va s'assurer qu'il en sorte gagnant.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer