Pascal-Stevenson: la bataille politique commence

Jean Pascal (à gauche) tient à affronter le... (Photos Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Jean Pascal (à gauche) tient à affronter le champion Adonis Stevenson (à droite) avec le titre du WBC à l'enjeu.

Photos Bernard Brault, archives La Presse

Même si Adonis Stevenson ne démontre aucun intérêt pour un combat contre Jean Pascal, le World Boxing Council (WBC) se dit prêt à lui forcer la main. C'est dans les coulisses du prestigieux organisme de sanction que se joue une bataille d'influence qui pourrait sceller ce combat dans les prochains mois.

Dans une entrevue avec La Presse, le président du WBC a contredit son champion Adonis Stevenson. Selon Mauricio Sulaiman, Stevenson ne pourra continuer d'éviter Jean Pascal encore bien longtemps.

Depuis des semaines, Stevenson avance que son plan de match est clair: il souhaite disputer un combat à l'automne, puis affronter à l'hiver le gagnant du duel du 8 novembre entre Bernard Hopkins et Sergey Kovalev. Mais le WBC est en désaccord. L'organisme de sanction entend exiger que son champion affronte son aspirant obligatoire, Jean Pascal, tout de suite après le combat de l'automne.

«Ils [les gens autour de Stevenson] peuvent dire ce qu'ils veulent dire. Les règles du WBC sont claires. J'ai parlé avec eux et leur ai expliqué clairement que Stevenson pourra faire une défense optionnelle, mais qu'il devra tout de suite après faire sa défense obligatoire», a déclaré Sulaiman.

Le WBC ne serait pas tenté d'accepter un énorme combat d'unification entre son champion et le vainqueur du duel Kovalev-Hopkins? «Non, ça n'a rien à voir (l'unification). Adonis Stevenson va faire sa défense optionnelle et ensuite, l'aspirant obligatoire est Jean Pascal», a réitéré Sulaiman.

En termes clairs, cela veut dire qu'un combat entre Pascal et Stevenson devra avoir lieu cet hiver, à moins que le second abandonne son titre WBC des mi-lourds (175 lb).

Pascal inquiet

Les règles du WBC prévoient qu'un champion doit défendre son titre contre son aspirant obligatoire au moins une fois par année. La dernière défense obligatoire de Stevenson a eu lieu le 30 novembre 2013, contre Tony Bellew, au Colisée à Québec.

Jean Pascal réclame depuis des semaines un combat contre Stevenson. Mais malgré les assurances de Sulaiman, le boxeur s'est dit inquiet en entrevue. Il craint que le WBC ne repousse sans cesse la défense obligatoire de Stevenson. Une partie de ses règlements - l'article 3.6 - prévoit ainsi qu'une défense obligatoire peut être repoussée par le WBC «à sa seule discrétion lors de circonstances spéciales».

Le Québécois Bermane Stiverne, par exemple, a dû attendre trois ans entre l'obtention de son statut d'aspirant obligatoire et son combat de championnat du monde WBC des poids lourds, qu'il a remporté. Le WBC n'a jamais forcé son champion, Vitali Klitschko, à l'affronter.

Pascal est devenu l'aspirant obligatoire en janvier dernier lorsqu'il a vaincu Lucian Bute. Il dénonce la décision du WBC de permettre à Stevenson une défense optionnelle cet automne - contre un adversaire qui n'a pas encore été annoncé. Il aurait aimé que l'organisme force la tenue du combat dès maintenant.

«J'ai peur qu'après le prochain combat de Stevenson, le WBC change son fusil d'épaule et permette à Stevenson d'affronter le gagnant de Kovalev-Hopkins, a-t-il déclaré en entrevue. Je peux vous assurer que j'entends tout faire, mais vraiment tout faire, pour faire valoir mes droits auprès du WBC.»

«Adonis ne va pas se défiler»

Vendredi, Pascal a eu une conversation téléphonique avec Sulaiman. Le boxeur est en bons termes avec le président, et s'est même rendu aux funérailles de son père en janvier dernier. Il est par ailleurs un ancien champion WBC, puisqu'il détenait le titre de Stevenson avant de le perdre aux mains de Bernard Hopkins.

«Jean Pascal est un boxeur formidable. Il est considéré comme une icône, a expliqué Sulaiman en entrevue. Nous sommes très heureux de constater l'enthousiasme qu'il y a pour le combat Pascal-Stevenson. Nous pensons que ce sera un événement historique lorsque ça aura lieu. Les gens veulent voir ce combat.»

Dans une entrevue téléphonique, le promoteur de Stevenson, Yvon Michel, a d'abord laissé entendre que la position de Sulaiman sur la défense obligatoire pourrait être modifiée. «On va voir. Ça, ça se fait en vote. Il va y avoir une assemblée, il va y avoir des représentations, peu importe ce qu'il dit maintenant. Vitali Klitschko a eu le droit de faire des optionnels pendant deux ans avant de faire son obligatoire contre Bermane Stiverne. Je ne dis pas que c'est ce que je veux faire, mais on va voir», a expliqué Michel.

Un peu plus tard en journée, il a envoyé un message texte à l'auteur de ces lignes, adoptant une position plus conciliante. «Quand le WBC va ordonner le combat, Adonis n'a pas l'intention de se défiler! On admet tous que c'est un excellent combat. Par contre, le champion, c'est Adonis, et ce n'est certainement pas l'aspirant qui va dicter la date et les conditions!»

---

Les champions WBC des mi-lourds (175 lb)

  • Roy Jones fils - novembre 2003 à mai 2004
  • Antonio Tarver - mai 2004 à décembre 2004
  • Tomasz Adamek - mai 2005 à février 2007
  • Chad Dawson - février 2007 à juillet 2008
  • Adrian Diaconu - juillet 2008 à juin 2009
  • Jean Pascal - juin 2009 à mai 2011
  • Bernard Hopkins - mai 2011 à avril 2012
  • Chad Dawson - avril 2012 à juin 2013
  • Adonis Stevenson - juin 2013 à aujourd'hui




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer