Judo: les Canadiens remportent 3 médailles en Russie

Antoine Valois-Fortier... (PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Antoine Valois-Fortier

PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sportcom

La journée a été bonne dimanche pour les judokas canadiens qui ramèneront trois médailles de plus au pays. Kyle Reyes, Kelita Zupancic et Antoine Valois-Fortier sont montés sur le podium du Grand Chelem de Russie.

« Belle journée pour nos athlètes qui ont marqué d'importants points en vue de la sélection olympique. Ce fut aussi une belle revanche pour les trois médaillés du jour qui étaient au pied du podium le weekend dernier », a commenté l'entraineur de l'équipe nationale Nicolas Gill.

Reyes, du Québec, a remporté la médaille d'argent chez les moins de 100 kg. Il n'a pas eu le dernier mot en finale face à l'Azerbaïdjanais Elmar Gasimov. Pour atteindre le tour ultime, il a vaincu le Russe Mikhail Kosyashnikov, le Brésilien Luciano Correa et le Japonais Ryunosuke Haga.

« C'était déjà la deuxième finale de Kyle en Grand Chelem, lui qui sort à peine des rangs juniors, a indiqué Gill. Son combat contre Gasimov était très serré. »

L'Ontarienne Zupancic (-70 kg) a aussi décroché la deuxième place de sa catégorie. Elle a perdu en finale contre la No 1 mondiale, Kim Polling, des Pays-Bas. Selon son entraîneur, le combat était serré. En demi-finale, elle a battu la Japonaise Chizuru Arai par waza-ari. Elle a aussi eu le dessus sur la Russe Ekaterina Denisenkova et l'Italienne Valeria Ferrari.

Le Québécois Antoine Valois-Fortier a vécu une journée riche en émotions. Il a remporté l'une des deux médailles de bronze chez les moins de 81 kg, mais a été blessé durant son dernier combat. Il a reçu un coup de tête accidentel de son adversaire, le Russe Arsen Pshmakov, et a subi une coupure à la tête.

En préliminaires, il est sorti vainqueur de tous ses combats. Il a dominé le Serbe Miroljub Ivezic, le Hongrois Attila Ungvari et le Russe Stanislav Semenov. Il a ensuite été défait par ippon en seulement 12 secondes, en demi-finales, ce qui l'a mené au combat pour la médaille de bronze.

Toujours chez les moins de 81 kg, le  Britanno-Colombien Scott McGrandle a été éliminé dès son premier combat par Pshmakov.

La Québécoise Catherine Roberge (-78 kg) a aussi connu une journée difficile. Elle a perdu son unique combat de la journée contre la Polonaise Daria Pogorzelec.

Samedi, Catherine Beauchemin-Pinard avait remporté l'or chez les moins de 57 kg. Le Canada quittera donc la Russie avec quatre médailles en poche.




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer