UFC 158: GSP se prépare aussi pour Johny Hendricks

Peu importe son adversaire dans deux mois, Georges... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Peu importe son adversaire dans deux mois, Georges St-Pierre sera prêt.

Photo Alain Roberge, La Presse

Partager

Georges St-Pierre se prépare à toute éventualité en vue de son combat du 16 mars contre Nick Diaz, même à celle de ne pas affronter... Nick Diaz! Conscient du caractère imprévisible de son adversaire et des menaces de l'UFC, qui se dit prêt à retirer à Diaz le combat s'il dérape, le Québécois se prépare aussi pour celui qui prendrait sa place: Johny Hendricks.

«C'est un peu spécial et c'est la première fois que ça m'arrive de devoir penser à deux adversaires en même temps», a laissé tomber St-Pierre lors d'une entrevue téléphonique, à deux mois du combat qui aura lieu au Centre Bell.

Le président de l'UFC, Dana White, s'est plaint la semaine dernière de ne pas être en mesure de joindre Nick Diaz. «Il ne répond pas à mes appels ni à mes textos», a-t-il affirmé, visiblement exaspéré, lors d'une entrevue avec le site spécialisé MiddleEasy.

«Il n'a pas besoin de m'appeler, il n'a pas besoin de me texter, mais il a besoin de se présenter à la conférence de presse, a ajouté Dana White. On pourrait le couper pour ça. J'ai démontré par le passé que si un combattant ne se présente pas [aux conférences de presse], il sera puni.»

Les déclarations du grand manitou du UFC nous ramènent en 2011, lorsque Diaz devait affronter St-Pierre au UFC 137. mais il s'était vu retirer le combat après avoir raté deux conférences de presse promotionnelles. Il avait été remplacé par Carlos Condit. St-Pierre s'était finalement blessé et le combat contre Condit avait dû être reporté, mais l'épisode avait fini par établir la réputation de mauvais garçon de Diaz.

«C'est sûr que c'est inquiétant, mais j'espère qu'il ne fera pas de folies cette fois-ci, a expliqué St-Pierre. Il serait vraiment stupide de ruiner un gros combat comme ça et je ne pense pas que Nick Diaz soit stupide. De toute façon, je ne prends aucune chance et je me prépare aussi pour Johny Hendricks.»

Ce dernier s'est fait connaître du public montréalais à la suite d'une victoire éclatante contre Martin Kampmann, le 17 novembre dernier lors du retour de St-Pierre. Évoluant également dans la catégorie des mi-moyens (170 livres), Hendricks n'a cessé depuis de réclamer un combat contre le champion en titre et s'est dit déçu que l'UFC choisisse Diaz.

«C'est moi qui ai demandé Nick Diaz parce que je crois sincèrement qu'il mérite ce combat. Il est le meilleur de la catégorie en ce moment et Hendricks aura sa chance en temps et lieu», de dire St-Pierre.

Appelé à commenter les propos de Dana White, le gérant de Nick Diaz s'est fait rassurant. «J'ai demandé à Nick s'il avait reçu des textos de Dana et il m'a dit non. Peut-être qu'il y a confusion, croit Cesar Gracie. Ce qui est certain, c'est que mon client s'entraîne en ce moment pour un combat contre Georges St-Pierre et qu'il sera aux conférences de presse.»

Un porte-parole d'UFC Canada n'a pas été en mesure de préciser à quelle date sera le premier événement promotionnel pour le combat du 16 mars. «Nous n'avons pas encore finalisé tous les événements, mais j'espère qu'on pourra le faire cette semaine», a précisé Steve Keogh.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer