Hugo Richard réécrit le livre des records

À sa première année avec le Rouge et... (Photo Pascal Ratthé, Le Soleil)

Agrandir

À sa première année avec le Rouge et Or, Hugo Richard a déjà rejoint Mathieu Bertrand, Benoît Groulx et Bruno Prud'homme parmi les grands quarts-arrières du programme. Il a accumulé 2440 verges par la passe avec un match à jouer.

Photo Pascal Ratthé, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aucune recrue n'avait amorcé la saison au poste de quart dans toute l'histoire du Rouge et Or de Laval... avant Hugo Richard. Profitant d'un concours de circonstances (la suspension et le départ du quart Alex Skinner), l'étudiant en génie mécanique a été lancé dans la mêlée en début de campagne et il en a profité au-delà de toutes les attentes.

«Je ne croyais pas avoir la chance d'être partant avant le quatrième ou le cinquième match, racontait Richard, cette semaine, en entrevue. J'ai eu la chance de jouer dès le premier match et toute l'équipe a été incroyable autour de moi. Les entraîneurs m'ont aussi placé dans des situations où j'étais à l'aise et j'ai pu progresser à mon rythme.»

Un rythme exceptionnel quand même. L'ancien quart des Cheetahs de Vanier, que toutes les équipes du RSEQ voulaient recruter, aurait pu être de l'autre côté de la mêlée, demain, quand le Rouge et Or affrontera les Carabins de l'UdeM au CEPSUM. Natif de Saint-Bruno, il a préféré Québec à Montréal.

«C'est un peu trop gros à mon goût à Montréal, explique Richard. Ce sont toutefois surtout les joueurs et les entraîneurs qui m'ont convaincu d'aller à Laval. Plusieurs amis jouaient déjà avec le Rouge et Or et ils m'en parlaient en termes très positifs, m'invitant à les rejoindre. Quand j'ai rencontré Justin Éthier, le responsable de l'attaque, ça a tout de suite cliqué avec lui. Et j'ai beaucoup de respect pour l'entraîneur-chef Glen Constantin.»

La qualité de la vie étudiante sur le grand campus de l'Université Laval l'a aussi séduit. «Les installations sportives sont superbes et ça va très bien dans mes études, même si je dois avouer que ma deuxième session est plus difficile cet automne avec l'obligation de concilier le football et les études. Nous sommes très bien encadrés et ça ne pose pas vraiment de problème.»

Un gros test

Avec déjà 22 passes de touché, 2440 verges de gains par la passe, un match de 506 verges et 7 passes de touché, Richard a amélioré plusieurs marques d'équipe. «Beaucoup de grands quarts-arrières sont passés ici, que ce soit Mathieu Bertrand, Benoît Groulx ou Bruno Prud'homme, a rappelé Constantin. D'avoir autant de verges et autant de touchés, tout en gardant un ratio d'interceptions extraordinaire, c'est un gros accomplissement, surtout pour une recrue. Hugo pourrait avoir une carrière exceptionnelle avec le Rouge et Or.»

Richard découvrira demain pour la première fois de sa carrière un environnement «hostile», avec plus de 6000 spectateurs vociférant contre lui et le Rouge et Or. La chose ne l'impressionne visiblement pas, même si le Rouge et Or pourrait voir sa série de 25 victoires consécutives (un record canadien) prendre fin.

«Les Carabins ont une excellente équipe et ils seront doublement motivés à l'idée de jouer devant leurs partisans et aussi de venger la défaite que nous leur avons fait subir dans le premier match de la saison. Pour nous, c'est très important de terminer la saison régulière sur une bonne note afin d'amorcer les séries avec le plein de confiance.»

Richard sait que les attentes sont élevées à Laval, une équipe habituée aux honneurs et aux titres.

«Ce qu'on vise, c'est une saison parfaite, a-t-il rappelé. Si on veut y parvenir, il va falloir jouer encore mieux que nous ne l'avons fait jusqu'ici. Tous les records individuels ne voudront plus rien dire si on perd en séries.»

Le quart-arrière Gabriel Cousineau est devenu le meneur... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le quart-arrière Gabriel Cousineau est devenu le meneur incontesté de l'attaque des Carabins.

Photo Robert Skinner, La Presse

Cousineau est prêt aussi

Même si on parle moins de lui que de son vis-à-vis du Rouge et Or, le quart des Carabins, Gabriel Cousineau, connaît lui aussi une saison exceptionnelle et se sent d'attaque pour le match de demain.

Son pourcentage de 72,7% de passes complétées est le meilleur au Canada et il n'a lancé que trois interceptions, contre 14 touchés. Plus important encore, l'étudiant de HEC est devenu le meneur incontesté de l'attaque.

«Mes parents ont offert de me supporter davantage financièrement et je n'ai pas eu à travailler autant, explique Cousineau. J'ai ainsi pu me préparer beaucoup mieux, avec beaucoup d'heures en gymnase, dans la salle vidéo et surtout sur le terrain, avec les receveurs.

«Je dois d'ailleurs beaucoup aux joueurs qui m'accompagnent en attaque, Mikael (Davidson), Régis (Cibasu) et tous les autres. J'ai pleine confiance en ma ligne offensive, en mes receveurs, et je crois que j'ai aussi gagné leur confiance.»

Aussi calme dans la vie qu'il semble l'être sur le terrain, Gabriel ne s'offusque pas de toute l'attention accordée à Hugo Richard. «Il connaît une saison exceptionnelle et le mérite amplement, a-t-il souligné. C'est une recrue, mais il joue comme un vétéran. Ce sera intéressant de l'affronter samedi (demain). Je ne crois pas qu'il se laissera intimider par l'enjeu ou par la foule du CEPSUM. C'est notre défense qui devra le faire!»

_______________________________________________

De gros enjeux

Le duel pour le premier rang entre le Rouge et Or (7-0) et les Carabins (6-1) n'est pas le seul match important demain au football universitaire québécois. Sherbrooke (4-3) et Concordia (4-3) se disputent le troisième rang à distance, les premiers étant à Bishop's, alors que les seconds reçoivent McGill dans le Shrine Bowl. En cas d'égalité, le Vert et Or aura l'avantage en raison d'un différentiel favorable dans les matchs entre les deux équipes.

Pour revenir au match vedette, soulignons qu'il oppose les équipes classées premières (Laval) et troisièmes (UdeM) au Canada, ce qui en fait un affrontement digne de la Coupe Vanier! Les Carabins devront l'emporter par plus de 27 points pour devancer le Rouge et Or au premier rang du RSEQ, le premier match de la saison s'étant terminé 40-13 en faveur de Laval.

Programme

SAMEDI 13H

  • Laval à Montréal, CEPSUM
  • McGill à Concordia, stade Concordia
  • Sherbrooke à Bishop's, Coulter Field

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer