L'UdeM vise les titres provinciaux en natation

L'entraîneur de l'équipe de natation des Carabins, Pierre... (PHOTO JAMES HAJJAR, FOURNIE PAR L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL)

Agrandir

L'entraîneur de l'équipe de natation des Carabins, Pierre Lamy, avec Barbara Jardin.

PHOTO JAMES HAJJAR, FOURNIE PAR L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre Lamy est l'un des entraîneurs de natation les plus respectés au Canada. Fort d'une expérience de plus de 25 ans dans le développement des nageurs d'élite, il s'est joint aux Carabins de l'Université de Montréal en 2012 et a mené depuis son équipe à deux titres provinciaux.

Les champions sont encore favoris ce week-end au CEPSUM à l'occasion des championnats provinciaux universitaires, où ils viseront un triplé.

«Je ne crois pas être arrogant en disant que nous sommes en bonne position, a raconté Lamy, cette semaine en entrevue. Laval a été champion sept fois d'affilée, c'est maintenant à notre tour d'avoir la meilleure équipe. Nous avons eu la chance d'avoir un très bon recrutement au cours des dernières années, surtout chez les filles, avec notamment l'arrivée de Barbara Jardin et de Sandrine Mainville, la saison dernière, et de Katerine Savard, cette saison.

«Nous misons ainsi sur plusieurs nageuses de l'équipe nationale, des filles qui sont allées aux Jeux olympiques, et cela nous permet d'être présentement classées deuxièmes au Canada. Nous avons d'ailleurs pris la deuxième place la saison dernière chez les filles aux championnats canadiens, derrière la très forte équipe de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC). Cette année, on espère combler l'écart avec elles!»

Savard, qui a entrepris des études en enseignement primaire et préscolaire, a été désignée athlète de l'année 2014 par la Fédération québécoise de natation et continue sa carrière internationale. Elle explique avoir choisi les Carabins pour justement vivre l'expérience des compétitions en équipe.

«C'est ce qui fait la beauté du sport universitaire, souligne Pierre Lamy. On travaille avec des athlètes exceptionnels - quelques-uns iront aux Jeux de Rio -, qui sont aussi d'excellents étudiants. Plusieurs de nos nageurs sont en droit, en génie, en médecine, et tous réussissent bien.»

Les championnats provinciaux seront la dernière occasion de qualification pour les nationaux. Les nageurs doivent réussir des standards et chaque université peut déléguer jusqu'à 18 athlètes chez les femmes et les hommes. Lamy espère avoir une formation complète du côté féminin. «Actuellement, le niveau des filles est supérieur au Québec, aussi bien dans les équipes nationales que dans les universités, explique l'entraîneur. Nous sommes ainsi tout près du quota maximum chez les filles. Du côté masculin, certains de nos meilleurs nageurs ont terminé leur période d'éligibilité l'année dernière et, même si notre équipe est encore très bonne, nous devons développer ceux qui les remplaceront.

«En fin de semaine, aux provinciaux, nous offrirons à certains nageurs et nageuses la chance de réussir leurs standards nationaux, laissant ainsi de côté certaines têtes d'affiche qui sont déjà qualifiées. Cela dit, le niveau de la compétition sera très relevé, assure Lamy. On pense avoir l'équipe pour gagner, mais il faudra quand même surveiller Laval et sans doute aussi McGill.»

Jusqu'à dimanche

Les Championnats provinciaux universitaires de natation seront disputés à compter d'aujourd'hui et jusqu'à dimanche au CEPSUM de l'Université de Montréal. Les finales sont prévues à 17h aujourd'hui et demain, à 15h dimanche. L'admission est libre. Les Championnats du Sport interuniversitaire canadien (SIC) seront présentés du 19 au 21 février à l'Université de Victoria en Colombie-Britannique. En 2016, c'est l'Université Laval qui sera l'hôtesse des nationaux.

Ça se corse au hockey féminin

Plus que trois week-ends avant la fin de la saison au hockey féminin et le classement reste serré entre les Carabins de l'UdeM et les Martlets de McGill, les deux équipes classées 1 et 2 au Canada. Et chaque formation a perdu au moins un match contre d'autres équipes du RSEQ (Ottawa pour les Carabins, Concordia pour les Martlets), ce qui augure bien à l'approche des séries éliminatoires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer