Un don historique pour les Carabins

Robert Panet-Raymond... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

Robert Panet-Raymond

Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Robert Panet-Raymond, joueur de football des Carabins de 1961 à 1963 et diplômé en génie civil de Polytechnique, est devenu officiellement hier le plus grand donateur de l'histoire du sport dans les universités francophones en Amérique.

Après avoir déjà offert 275 000 $ en 2011, il a effectué un deuxième don personnel de 475 000 $, pour un total de 750 000 $.

«J'ai eu la chance d'être de la première génération d'hommes d'affaires québécois qui ont pu aller étudier dans les grandes universités américaines - nous étions cinq Québécois francophones en même temps à Harvard - et avoir de grandes ambitions aussi», a souligné celui qui a oeuvré aux Rôtisseries St-Hubert, à la CIBC et chez Ernst & Young, avant de revenir dans le milieu universitaire pour enseigner et présider le conseil d'administration du CEPSUM.

«Je crois profondément au sport universitaire et j'ai vu aux États-Unis à quel point les anciens peuvent aider les programmes sportifs de leur alma mater. C'est un phénomène nouveau au Québec parmi les francophones, mais j'espère que mon exemple sera suivi.»

La dernière contribution de M. Panet-Raymond servira justement à un projet de réfections majeures au stade du CEPSUM, qui permettra notamment d'aménager un nouveau vestiaire pour l'équipe de football, qui portera le nom du généreux donateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer