Volleyball: les Carabins aspirent aux titres nationaux

Marie-Sophie Nadeau et Pamela Drapeau, deux piliers de... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Marie-Sophie Nadeau et Pamela Drapeau, deux piliers de l'équipe féminine de volleyball de l'Université de Montréal.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partager

Sur le même thème

C'est la saison des championnats au sport universitaire canadien et les formations québécoises se signalent tout particulièrement au volleyball cette année. Pas moins de cinq de nos équipes seront des nationaux, justement disputés au Québec.

Du côté féminin, le Rouge et Or de Laval (deuxièmes en saison régulière), le Vert & Or de Sherbrooke (championnes de la saison régulière et équipe hôtesse) et les Carabins de l'Université de Montréal (qui mènent la finale provinciale) seront de la partie et toutes auront leur chance pour le titre.

Les filles des Carabins sont toutefois l'équipe en forme en cette fin de saison, un peu à la surprise générale. L'entraîneur Olivier Trudel a en effet dû composer avec une formation décimée par les blessures et par les problèmes d'ordres personnels et familiaux. Les épreuves - et elles ont été nombreuses - ont aidé à souder le groupe.

«J'ai rarement eu à travailler aussi fort tant sur le terrain que dans les vestiaires et aussi à l'extérieur. Mais les filles ont été extraordinaires. Nous sommes restés patients, nous avons laissé les choses se mettre en place et nous atteignons notre meilleur niveau juste au bon moment.

«Mais attention, les histoires de Cendrillon, ça n'existe pas dans le sport. Personne ne va nous donner le titre national parce que nous l'avons mérité après toutes les claques sur la gueule que nous avons reçues cette saison... Il n'y a pas de "justice" dans les compétitions sportives et il ne faudra pas l'oublier.»

Une grande rivalité

Trudel et les plus vieilles de son groupe ont justement en mémoire le souvenir cruel de leur seule finale nationale, en 2008, quand elles s'étaient inclinées en cinquième manche, 18-20, contre UBC. Les Thunderbrids en sont maintenant à cinq titres d'affilée et seront encore les favorites à Sherbrooke le week-end du 28 février au 2 mars.

«On me parle encore de ce match comme d'une finale d'anthologie», a rappelé celui qui est associé aux Carabins depuis près de 15 ans. «Moi, j'aimerais mieux l'oublier... Cela dit, j'ai toujours cru et répété que les Carabins avaient le potentiel pour remporter un titre national et c'est plus vrai que jamais cette année.

«Notre passeuse Alexandra Lojen assure une grande stabilité sur le terrain et nous avons aussi deux filles sur l'équipe d'étoiles. Marie-Sophie Nadeau, qui est déjà sur le programme national, est sans doute la joueuse la plus dominante au Québec, sinon au Canada. Quant à Pamela Drapeau, c'est l'une des plus pures joueuses de centre que j'ai dirigées. Elle a un sens exceptionnel du placement au filet.»

Avec ces meneuses, les Carabins vont tenter ce soir (18h, au Cepsum) d'enlever le titre provincial devant le Vert & Or. Les Montréalaises, qui ont vaincu Laval en demi-finale, ont remporté le premier match de la finale deux de trois vendredi dernier à Sherbrooke.

Du côté masculin, les Carabins vont plutôt tenter d'éviter la défaite devant le puissant Rouge et Or, facile vainqueur du premier match à Québec. Les deux équipes sont déjà assurées d'une place aux nationaux, du 1er au 3 mars, dans la Vieille Capitale.

Le Rouge et Or, qui est la dernière équipe du Québec à avoir remporté le championnat, en 1994, avait atteint la finale l'an dernier.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer