Les fondeurs russes gagnent les trois médailles au 50 km

Alexander Legkov a mérité la médaille d'or.... (Photo Matthias Schrader, AP)

Agrandir

Alexander Legkov a mérité la médaille d'or.

Photo Matthias Schrader, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
KRASNAÏA POLIANA

La Russie a ajouté du lustre à des Jeux olympiques déjà fort réussis, signant un triplé à l'épreuve du 50 km départ groupé de ski de fond, dimanche, au complexe de ski de fond et de biathlon Laura.

Alexander Legkov a mérité la médaille d'or après avoir parcouru l'éreintante distance en 1 h 46:55,2. Il a devancé par moins d'une seconde ses compatriotes Maxim Vylegzhanin (1 h 46:55,9) et Ilia Chernousov (1 h 46:56,0). Il a fallu un photo-finish pour départager les médaillés d'argent et de bronze.

Grâce à ce balayage, la Russie compte 32 médailles, dont 12 d'or, ce qui assure le pays-hôte de terminer les Jeux au sommet du classement dans les deux catégories.

Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby a terminé au quatrième rang, à une toute petite seconde du vainqueur.

La Suède avait été le dernier pays à réaliser un triplé au 50 km départ groupé, lors des Jeux de Garmisch-Partenkirchen, en 1936. La Norvège, lors des Jeux inauguraux de Chamonix, en 1924, et la Suède, en 1928 à St-Moritz, en Suisse, avaient auparavant réussi un tel exploit.

Le Canadien Alex Harvey a conclu des Jeux olympiques difficiles, complétant l'épreuve au 19e rang, en 1 h 47:40,9. Son compatriote Ivan Babikov s'est classé immédiatement derrière, en 1 h 47:41,8. Graeme Killick (1 h 48:22,4) a terminé en 28e position, tandis que Jesse Cockney (1 h 59:16,6) a dû se contenter de la 56e position.

Sans trop croire en ses chances de monter sur le podium, Harvey avait bon espoir de se tailler une place parmi les dix premiers. Mais une chute survenue à 2 km de la ligne d'arrivée est venue tout gâcher.

«Là où il y a la grande descente rapide, puis un petit faux plat montant, Noah Hoffman a cassé un bâton. Il a changé son bâton et il a foutu son bâton brisé dans la piste, comme tout le monde fait. Mais comme ses bâtons sont blancs, j'ai skié sur le bâton, je suis tombé sur les fesses et j'ai perdu mon élan, et peut-être une dizaine de secondes», a raconté Harvey.

«J'ai bien fait ça aujourd'hui, a néanmoins analysé l'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges. Je suis vraiment content d'avoir bien skié techniquement, j'ai été vraiment fluide dans les montées. Je savais que je n'allais pas avoir un podium, mais j'aurais été content avec un top-10.»

L'Autrichien Johannes Duerr exclu pour dopage

La compétition a par ailleurs été marquée par l'exclusion du fondeur autrichien Johannes Duerr, suspendu dimanche après avoir subi un test positif à l'EPO.

Il s'agit du cinquième cas de dopage aux Jeux de Sotchi, et du premier lié à l'EPO.

Les quatre autres cas étaient liés à la consommation de stimulants pouvant se retrouver dans des suppléments alimentaires.

Duerr a terminé au huitième rang du skiathlon du 9 février, et a été soumis à un contrôle sept jours plus tard en Autriche.

Le président du Comité olympique autrichien, Karl Stoss, s'est dit choqué par cette nouvelle et a assuré que son organisation avait pris les mesures qui s'imposaient immédiatement.

Stoss a ajouté que Duerr avait été exclu de l'équipe et que ce dernier était rentré au pays.




la boite:2450047:box

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;
la boite:2478966:box

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer