Jasey-Jay Anderson éliminé en huitièmes de finale

Jasey Jay Anderson prenait part à ses cinquièmes Jeux... (PHOTO JAVIER SORIANO, AFP)

Agrandir

Jasey Jay Anderson prenait part à ses cinquièmes Jeux olympiques.

PHOTO JAVIER SORIANO, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
KRASNAÏA POLIANA

L'aventure olympique du Québécois Jasey-Jay Anderson à Sotchi s'est terminée tôt samedi, alors qu'il a subi l'élimination aux mains du Slovène Zan Kosir en huitième de finale de l'épreuve de slalom parallèle de surf des neiges.

Le vétéran planchiste de 38 ans, médaillé d'or du slalom géant parallèle à Vancouver, s'est incliné par 44 centièmes de seconde devant Kosir, détenteur du deuxième rang à l'issue des qualifications. Anderson avait perdu la première manche par 0,32 seconde.

«J'ai changé mes réglages pour la huitième de finale, parce que la neige était un peu plus molle (en après-midi), et je voulais que ma planche ait un peu plus d'énergie. (...) Mais c'est comme avoir une nouvelle planche. Je ne pensais pas que ça allait donner autant d'énergie et ça m'a secoué. Alors, j'ai perdu la course pas mal là, en première manche, à la troisième porte. Je me suis fait éjecter», a expliqué l'athlète de Mont-Tremblant.

Anderson, qui en était à ses cinquièmes Jeux olympiques, a subi le même sort que son compatriote Michael Lambert, qui s'est incliné par 1,78 seconde devant le Russe Vic Wild, éventuel médaillé d'or.

En finale, Wild a devancé Kosir par 11 centièmes de seconde, tandis que l'Autrichien Benjamin Karl récoltait le bronze. Pour Wild, il s'agit d'une deuxième médaille d'or à Sotchi, après son triomphe au slalom géant parallèle mercredi.

Anderson et Lambert, avaient obtenu, in extremis, leur billet pour la ronde éliminatoire après s'être classés respectivement 15e et 16e. Les 16 premiers skieurs accédaient au tour éliminatoire. L'Ontarien Matthew Morison (59,96), seul autre Canadien en lice, avait été éliminé à l'issue de la ronde de qualifications, après s'être classé au 18e rang.

Chez les femmes, Ariane Lavigne (1:05,60) est venue près de se tailler une place en huitième de finale, se classant au 17e rang à l'issue des deux descentes. L'athlète de Lac-Supérieur a terminé à seulement six centièmes de seconde de la Russe Ekaterina Tugedesheva.

«Finir 17e (en qualifications), c'est comme terminer quatrième, c'est la position la plus frustrante, a laissé tomber Lavigne. C'est dommage que je ne me sois pas rendue au stade des duels. On dirait que je suis plus compétitive quand je dois lutter contre une rivale directe (au lieu du chronomètre).»

La Québécoise Caroline Calvé, d'Aylmer, a obtenu un temps combiné de 1:06,15 et s'est classée 26e, tandis que l'Ontarienne Marianne Leeson prenait le 27e rang, avec un chrono total de 1:06,26.

«Normalement, je me qualifie assez facilement en Coupe du monde. Mais aujourd'hui, le tracé était assez droit, les filles n'avaient pas vraiment à faire du slalom, juste à tourner leur planche très vite. Ça avantageait les filles qui ne se qualifient pas d'habitude», a fait remarquer Calvé.

En grande finale, l'Autrichienne Julia Dujmovits a effacé un déficit de 72 centièmes de seconde après la première manche, et a mérité l'or devant l'Allemande Anke Karstens. Amelie Kober, également de l'Allemagne, s'est classée troisième.




publicité

la boite:2450047:box

publicité

publicité

la boite:2478966:box

publicité

publicité

image title
Fermer