Alexandre Bilodeau peut devenir l'exception à la règle

Alexandre Bilodeau a remporté trois victoires cette saison en... (PHOTO ANDY WONG, AP)

Agrandir

Alexandre Bilodeau a remporté trois victoires cette saison en Coupe du monde.

PHOTO ANDY WONG, AP

Agence France-Presse
ROSA KHOUTOR

Le Québécois Alexandre Bilodeau, champion olympique en titre de ski de bosses, peut devenir lundi le premier athlète à remporter une deuxième médaille d'or dans une des disciplines olympiques du ski freestyle.

Le Montréalais de 26 ans offrirait alors au Canada - et au Québec - un beau doublé en bosses après la victoire samedi de la benjamine des Dufour-Lapointe, Justine, juste devant sa soeur Chloé.

Médaillée de bronze de cette course féminine, l'Américaine Hannah Kearney - qui s'était parée d'or à Vancouver - n'a pas fait exception à la règle du ski freestyle, qui attend encore un athlète à deux médailles d'or aux Jeux. Le skeleton est la seule autre discipline olympique dans ce cas.

> Consultez la fiche d'Alexandre Bilodeau

Dale Begg-Smith est également dans la situation de Bilodeau, mais l'Australien, titré à Turin en 2006, n'a quasiment pas skié depuis sa médaille d'argent à Vancouver il y a quatre ans, observant une pause de près de trois ans. S'il décrochait une médaille au Parc Extrême de Rosa Khoutor, il égalerait le record de la skieuse de bosses Norvégienne Kari Traa, l'athlète la plus médaillée en ski freestyle.

Le danger pour Bilodeau va clairement venir des rangs canadiens en la personne de Mikaël Kingsbury.

Domination nord-américaine

Depuis le titre olympique de Bilodeau, le Québécois de 21 ans s'est en effet installé dans la hiérarchie des bosses, remportant deux globes de cristal (2012, 2013) et un titre de champion du monde (2013).

Bilodeau et Kingsbury se sont partagé toutes les victoires cette saison en Coupe du monde (trois chacun) et quand il n'a pas gagné, Bilodeau a terminé 2e. Kingsbury a lui manqué un seul podium.

Difficile d'exister derrière ces deux poids lourds, mais l'Américain Patrick Deenen et Bradley Wilson pourraient se poser en arbitre de ce duel entre Québécois. Il semble plus probable qu'ils s'expliquent pour la médaille de bronze, avec peut-être le Japonais Endo Sho et le Russe Alexandr Smyshlyaev, qui comptent un podium cette saison.

Le Canada et les États-Unis, qui avaient remporté cinq des six médailles en jeu en ski de bosses à Vancouver, sont bien partis pour signer cette fois un six sur six.




la boite:2450047:box
la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

la boite:2478966:box

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer