Evgeni Plushenko déclare forfait et prend sa retraite

Le patineur russe Evgeni Plushenko s'est blessé durant... (Photo Yuri Kadobnov, AFP)

Agrandir

Le patineur russe Evgeni Plushenko s'est blessé durant l'échauffement avant le programme court, jeudi.

Photo Yuri Kadobnov, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sabine Colpart
Agence France-Presse
Sotchi

La superstar russe Evgeni Plushenko a mis un terme à une carrière exceptionnelle jeudi après avoir renoncé à la toute dernière minute à patiner le programme court des Jeux olympiques de Sotchi.

Plushenko, «le seul et l'unique» comme il aime à parler de lui, a quitté la scène par la petite porte après avoir renoncé à patiner son programme court.

Après s'être présenté sur la glace pour les six minutes d'échauffement, le double champion olympique a ressenti des douleurs au dos suite à quelques sauts qu'il a tentés. C'en était fini de sa journée, de ses Jeux, de sa carrière.

«Je suis sincèrement désolé pour mes fans et pour tout le monde mais j'ai voulu y croire jusqu'à la fin. J'en ai presque pleuré. C'est vraiment dur, croyez-moi. Ce n'est pas de cette façon que je voulais terminer ma carrière» a dit Plushenko.

Le patineur de 31 ans s'est retiré pour la deuxième fois de sa carrière - la première fois c'était après son sacre aux Jeux de 2006.

Il semble bien peu probable cette fois qu'il fasse un nouveau retour dans le futur mais le tsar a réussi un exploit incroyable en ayant réussi à accrocher une quatrième médaille olympique à son palmarès alors qu'il a été opéré au dos il y a plus d'un an et qu'il n'a fait que très peu de compétitions sur cette olympiade.

À Sotchi, le triple champion du monde, qui a débuté sur des patins à l'âge de quatre ans à Volgograd, s'est offert l'or dans la nouvelle épreuve par équipes dimanche pour devenir le deuxième patineur de l'histoire à détenir quatre médailles olympiques.

Une magnifique conclusion pour ce champion, trop arrogant pour certains, très timide pour d'autres, qui n'imaginait pas des Jeux chez lui en Russie sans lui.

L'élève fidèle d'Alexei Mishin depuis 20 ans à Saint-Pétersbourg, a fait tout ce qu'il fallait pour avoir l'unique billet disponible pour Sotchi, sur fond de polémique.

Mais qu'importe, et qu'importe un public déçu et surpris d'un tel forfait jeudi, Plushenko a son nom tout en haut de la liste des grands patineurs de ce monde.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Patrick Chan en embuscade

    Patinage

    Patrick Chan en embuscade

    Son nom est Yuzuru Hanyu, il est Japonais et est âgé de 19 ans. Et s'il n'en tient qu'à ce jeune prodige, le Canada devra encore attendre avant de... »

publicité

la boite:2450047:box
la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

la boite:2478966:box

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer