Hockey féminin: les Canadiennes en finale

Mélodie Daoust (à droite) a célébré avec ses... (Photo Jonathan Nackstrand, AFP)

Agrandir

Mélodie Daoust (à droite) a célébré avec ses coéquipières après avoir marqué le troisième but de l'équipe canadienne en première période.

Photo Jonathan Nackstrand, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Sotchi

La Suisse en a donné pour son argent au Canada, mais c'est ce dernier qui a fini par triompher, profitant de trois buts marqués en l'espace de quatre minutes en première pour l'emporter 3-1 et accéder à la finale du tournoi de hockey féminin des Jeux olympiques de Sotchi, qu'il tentera de remporter pour la quatrième fois d'affilée.

Les Canadiennes retrouveront en finale les Américaines, leurs adversaires des finales des Jeux de Nagano, Salt Lake City et Vancouver, qui ont vaincu la Suède 6-1, plus tôt lundi.

Après un début de match un peu chaotique, les Canadiennes ont marqué trois fois - les deux premiers buts du tournoi de Natalie Spooner et celui de Mélodie Daoust - en quatre minutes à mi-chemin du premier vingt pour prendre les commandes. Caroline Ouellette s'en est même fait refuser un autre parce qu'une joueuse se trouvait dans la zone réservée à la gardienne Florence Schelling pendant cette séquence.

Les Canadiennes ont repris là où elles avaient laissé au retour de l'entracte, mais elles se sont butées à une Schelling électrisante. La Suissesse a réussi pas moins de 22 arrêts au cours de cette excellente période de hockey, plusieurs sur des tirs à bout portant. Elle a notamment volé Marie-Philip Poulin et Spooner en fin d'engagement.

«On sait que c'est une bonne équipe et Florence peut vraiment faire la différence dans le filet, a indiqué Poulin. J'ai beaucoup de respect à son égard et quand elle a fait cet arrêt de la mitaine, je n'ai pas pu m'empêcher de lui sourire!»

Schelling, qui avait réussi 64 arrêts dans le premier match du tournoi contre le Canada, a terminé le match avec 45 tirs bloqués.

«C'est possiblement le plus grand match de l'histoire du hockey féminin suisse, a dit la gardienne dans la zone mixte. Mais c'est aussi une déception d'avoir perdu.»

La Suisse a de son côté profité d'un avantage numérique pour s'inscrire à la marque. Après avoir réussi le premier arrêt, Shannon Szabados a été déportée vers l'arrière de son filet pendant que les Suissesses ramenaient la rondelle devant. C'est finalement Jessica Lutz qui la poussera dans la cage abandonnée.

En troisième, ce sont les Suissesses qui ont dicté le ton pendant près de la première moitié de la période. Szabados a dû se signaler en quelques occasions pour les empêcher de se rapprocher au pointage.

Le Canada croyait bien s'être détaché dans la huitième minute de jeu quand Meghan Agosta a réussi à déborder une défenseuse suisse sur la droite pour s'amener devant Schelling, qui a fait l'arrêt avant d'être poussée dans le filet par les deux joueuses. L'arbitre Erin Blair n'a pas donné de décision sur le coup, mais après un conciliabule avec ses deux juges de ligne, on a jugé que la gardienne avait été poussée dans le filet et le but a été refusé.

Les Helvètes ont livré toute une troisième période aux Canadiennes, les talonnant avec pugnacité. Mais leurs efforts ont été vains et elles devront maintenant jouer pour le bronze.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

la boite:2450047:box

publicité

publicité

la boite:2478966:box

publicité

publicité

image title
Fermer