Le CIO confiant dans les mesures de sécurité à Sotchi

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach.... (Photo Denis Balibouse, Reuters)

Agrandir

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach.

Photo Denis Balibouse, Reuters

Associated Press
Londres

Le président du CIO, Thomas Bach, a défendu le choix de Sotchi comme ville hôte des Jeux olympiques d'hiver et il jure qu'il «dort très bien» en dépit de la menace terroriste qui pèse sur les jeux.

Bach a réitéré sa confiance que la Russie assurera des jeux sécuritaires sans en enlever l'atmosphère festive.

La Russie a élaboré une vaste opération de sécurité pour les Jeux, qui s'ouvriront le 7 février au milieu des menaces d'attaques de rebelles musulmans de la région du Caucase du Nord.

«Nous avons pleinement confiance dans le pays d'accueil et nous savons aussi que la Russie et les services (de sécurité) de Russie travaillent en étroite collaboration avec les différents services internationaux afin de veiller à ce que tous les participants et les spectateurs présents aux jeux se sentent en sécurité», a déclaré Bach lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Dans un autre registre, Bach a répété que la Russie a promis que les athlètes et les spectateurs ne seront pas victimes de discrimination fondée sur l'orientation sexuelle. La Russie a adopté une loi l'année dernière interdisant la «propagande» gaie visant les mineurs.

Bach a mentionné que les athlètes sont libres de s'exprimer sur toutes les questions politiques lors des conférences de presse aux jeux, mais il est interdit de le faire sur le podium ou d'autres sites olympiques.

«Il est très clair que les jeux ne peuvent pas être utilisés comme une tribune pour des manifestations politiques, a-t-il dit. Le CIO prendra, si nécessaire, des décisions individuelles sur la base du cas par cas. D'autre part, les athlètes, bien sûr, bénéficie de la liberté d'expression. Donc, si lors d'une conférence de presse, ils veulent faire une déclaration politique, ils sont alors absolument libres de le faire.»

Plus de 50 000 policiers et militaires sont déployés pour assurer la sécurité des premiers Jeux d'hiver en Russie. Un groupe islamiste du Daghestan a revendiqué la responsabilité des deux attentats suicides qui ont tué 34 personnes à la fin décembre à Volgograd et menacé de s'en prendre aux jeux de Sotchi.

Les responsables de la sécurité russes ont fait la chasse à trois présumées femmes kamikazes, dont une croit-on se trouve à Sotchi.

Bach a déclaré que le Comité international olympique reste en contact permanent avec la Russie concernant les mesures de sécurité.

Interrogé quant à savoir s'il est inquiet, il a répondu, «Je suis désolé de vous dire que je dors très bien.»

«J'anticipe vraiment les premiers Jeux d'hiver sous ma présidence et je suis très confiant qu'ils seront couronnés de succès», a déclaré l'Allemand, qui a été élu à la tête du CIO en septembre, succédant à Jacques Rogge après 12 ans en poste.

Bach a comparé la situation de la sécurité à celle des Jeux de Salt Lake City, tenus quelques mois après les attaques terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

«À Salt Lake City, il y avait des milliers de personnes assurant la sécurité sur place et les gens se sentaient toujours très bien et ont apprécié de voir que la sécurité a été prise au sérieux, at-il dit. Je pense que les forces de sécurité peuvent agir de manière à ne pas affecter l'atmosphère.»

Bach a également défendu les dépenses massives de la Russie pour les jeux. Le montant de 51 milliards $ - qui comprend le coût des routes, des chemins de fer, des hôtels et d'autres projets - constitue un record pour des Jeux olympiques.

Bach a noté que la Russie a utilisé les Jeux olympiques comme un «catalyseur» pour transformer la région et créer un complexe de sports d'hiver pour l'ensemble du pays. Il est du ressort des pays hôtes de décider comment - et combien - ils investissent dans des projets d'infrastructure à long terme.

Les dépenses olympiques font l'objet de revendications de pots de vin et de corruption. Le militant anti-corruption Alexeï Navalny a affirmé que la Russie a dépensé deux fois plus que nécessaire pour construire au moins 10 des sites olympiques.

En général, Bach a souligné que l'atmosphère olympique grandit à Sotchi à l'approche des jeux. Quant aux préoccupations au sujet du temps chaud dans cette région subtropicale, il a dit qu'il y avait «beaucoup de neige» et qu'on en attendait encore davantage plus tard cette semaine.

«Je pense que, dans l'ensemble, nous pouvons dire que Sotchi est prête à accueillir les meilleurs athlètes d'hiver au monde», a déclaré Bach.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2450047:box

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;
la boite:2478966:box

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer