La Belgique, un adversaire coriace pour l'Argentine

Lionel Messi et l'Argentine affronteront Eden Hazard et... (Photos AFP)

Agrandir

Lionel Messi et l'Argentine affronteront Eden Hazard et la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde, samedi.

Photos AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karl Ritter
Associated Press

Jusqu'à maintenant, aucun des adversaires de l'Argentine n'a réussi à freiner Lionel Messi.

Peut-être la Belgique a-t-elle ce qu'il faut. Mais même si ce n'est pas le cas, les Diables rouges représentent un tout nouveau défi pour la sélection argentine à cette Coupe du monde.

Pour la première fois à ce Mondial brésilien, les Argentins affronteront une équipe adverse dont le potientiel offensif est quasiment aussi grand que le sien.

«Il faudra s'adapter. Mais ce qui m'intéresse vraiment, c'est de voir comment ils vont s'adapter à nous», a déclaré la sélectionneur belge Marc Wilmots.

L'Argentine a peiné en route vers les quarts de finale, se fiant sur quelques éclairs de génie de Messi pour se hisser au-dessus de la mêlée face à des équipes qui axaient leur jeu sur la défensive.

Samedi à Brasilia, elle affrontera une jeune équipe brillante qui est considérée comme une aspirante, quoique négligée, au titre. Même si elle a eu besoin des prolongations pour vaincre les États-Unis, la Belgique a affiché des qualités offensives impressionnantes dans ce match-là. Si elle le fait encore en quarts, cela pourrait causer de graves problèmes à la défensive parfois chancelante des Argentins.

Par ailleurs, l'attaque argentine n'a pas été aussi incisive qu'on s'y attendait. L'avant-centre Gonzalo Higuain n'a pas marqué en quatre matchs et son partenaire à l'attaque Sergio Aguero est à l'écart du jeu en raison d'une blessure. Ezequiel Lavezzi le remplace, mais l'attaquant de Manchester City a été plutôt inefficace face à la Suisse.

Et ensuite il y a Messi.

Il a livré la marchandise quand l'équipe avait besoin de lui, alors qu'il a marqué dans chacun des matchs de phase de groupe et préparé le filet vainqueur d'Angel Di Maria en prolongation contre la Suisse en huitième de finale.

Dans ce match serré, les Suissses l'ont menotté avec succès jusqu'à sa course décisive à la 118e minute de jeu.

«Nous savions que nous serions confrontés à ce genre de situation, mais c'est le football et nous avions la chance de notre côté, a dit Messi. Nous savons que tous les matchs seront très serrés et que les détails peuvent faire la différence.»

Si Messi est dans une forme extraordinaire, il donnera du fil à retordre à la Belgique, a reconnu Wilmots jeudi.

«Mais si vous me demandez en tant que coach si je préfère avoir un bon collectif ou avoir un grand joueur, je préfère l'équipe», a-t-il dit.

Le défenseur latéral gauche argentin Sergio Rojo sera suspendu et il sera probablement remplacé par Jose Basanta lors du match de samedi.

Selon Wilmots, le latéral gauche belge Thomas Vermaelen sera probablement en mesure de revenir au jeu après avoir raté le match contre les États-Unis en raison d'une blessure à la cuisse. Le milieu Steven Defour sera de retour après avoir purgé une suspension.




publicité

la boite:2586842:box

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer