Les Pays-Bas veulent freiner l'Espagne

L'Espagne tentera de remporter un quatrième tournoi majeur... (Photo Paul J. Richards, AFP)

Agrandir

L'Espagne tentera de remporter un quatrième tournoi majeur consécutif pour ainsi devenir la première nation à défendre son titre de champion du monde avec succès comme elle l'a fait avec le titre européen.

Photo Paul J. Richards, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mike Corder
Associated Press
Rio de Janeiro

L'Espagne et les Pays-Bas ont disputé l'une des finales les plus décevantes de l'histoire de la Coupe du monde il y a quatre ans. Ils ont la chance de faire amende honorable dès vendredi au Brésil.

Le résultat du tirage au sort fait en sorte que l'Espagne amorcera la défense de son titre contre le pays qu'il a battu en finale à Johannesburg il y a quatre ans.

Tandis que l'équipe de Vicente Del Bosque a conservé sa philosophie de jeu axée sur l'attaque, l'entraîneur de la formation des Pays-Bas Louis van Gaal a mis l'accent sur la défensive en espérant qu'un de ses trois attaquants vedettes - Robin van Persie, Arjen Robben ou Wesley Sneijder - puisse trouver le fond du filet en contre-attaque lors du match d'ouverture du Groupe B, qui aura lieu à Salvador.

«Je ne crois pas que nous soyons en mesure de jouer du beau soccer. À la fin, tout ce qui compte, c'est le résultat, a dit Robben en faisant référence au style de jeu de l'Espagne. La contre-attaque est une arme dangereuse que nous allons certainement utiliser lors du tournoi.»

Les Pays-Bas ont déçu plusieurs partisans en finale à Johannesburg lorsqu'ils se sont inclinés en prolongation face à l'Espagne sur un but de Andres Iniesta. Le match a été marqué par une marée de cartons - huit jaunes et un rouge pour les Pays-Bas et cinq jaunes pour l'Espagne.

Van Gaal n'est pas à la recherche d'amis au Brésil, il veut remporter des matchs et il n'est pas prêt à retourner au style de jeu qui a déjà valu aux Néerlandais le titre de «Brésiliens du soccer européen».

Pour ce faire, il alignera probablement cinq défenseurs, trois milieux de terrain et deux attaquants - ses plus grandes vedettes, Van Persie de Manchester United et Robben du Bayern Munich.

«Nous voulons réduire l'espace au maximum» pour les attaquants espagnols, a dit Van Gaal, qui a affronté l'Espagne à une seule autre reprise, en 2000 à Seville, alors qu'il faisait ses débuts à la barre de la formation néerlandaise. Les Pays-Bas l'avaient emporté 2-1.

Tandis que les Pays-Bas ont subi plusieurs changements depuis la Coupe du monde en Afrique du Sud et doivent se débrouiller sans les services du milieu de terrain Kevin Strootman en raison d'une blessure, l'Espagne affiche majoritairement la même formation et n'a aucune intention d'abandonner le style de jeu qui lui a valu tant d'applaudissements au cours des dernières années.

Les hommes de Del Bosque tenteront de remporter un quatrième tournoi majeur consécutif pour ainsi devenir la première nation à défendre son titre de champion du monde avec succès comme elle l'a fait avec le titre européen. Les Pays-Bas sont toujours en quête d'un premier titre mondial après s'être incliné en finale à trois occasions.

«Nous devons demeurer concentrés et respecter la philosophie du style de jeu qui nous a permis de connaître du succès, a commenté le défenseur Sergio Ramos, qui a remporté le titre de la Ligue des C

champions avec le Real Madrid. Nous n'avons pas besoin de le changer, nous devons respecter nos adversaires. C'est ce qui nous a aidés à atteindre le sommet.»




la boite:2586842:box

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer