Le Barça s'envole vers les quarts

Ivan Rakitic a inscit un but à la... (Photo: AP)

Agrandir

Ivan Rakitic a inscit un but à la 31e minute.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Barcelone

Le FC Barcelone a livré un récital mercredi devant Manchester City (1-0) en 8e retour de la Ligue des champions, se qualifiant pour les quarts grâce à un Lionel Messi magistral à l'approche du clasico face au Real Madrid en Liga.

Pour la huitième année consécutive, voilà Barça présent dans le top 8 européen, un niveau dont semblent loin les «Citizens», complétement dépassés mercredi au Camp Nou après s'être déjà inclinés 2-1 à l'aller. Sergio Agüero a d'ailleurs manqué le penalty de l'égalisation en fin de match, butant sur le gardien (78e).

La faible ampleur du score reflète mal la mainmise absolue du club catalan, qui a trouvé plusieurs fois les montants et buté sur l'impeccable gardien anglais Joe Hart. Messi, passeur décisif sur l'ouverture du score d'Ivan Rakitic (31e), a quant à lui multiplié les tentatives sans obtenir le but qui aurait récompensé sa folle soirée.

Pas de doute, le Barça-là est euphorique et Messi de retour à un niveau stratosphérique, ce qui est de bon augure pour les Catalans avant le choc dimanche contre le Real, qui les talonne en tête du Championnat d'Espagne.

Contre City, le quadruple Ballon d'Or s'est amusé comme un petit fou: petits ponts, doubles contacts, talonnades... Tout son répertoire y est passé et chacune de ses accélérations a mis les «Citizens» au supplice, provoquant des «Oooooh» admiratifs dans les tribunes du Camp Nou.

Sur l'un de ces déboulés, Messi s'est fait passeur: il a fixé les défenseurs sur la droite et alerté Rakitic d'une ouverture millimétrée dans la surface. Le Croate a contrôlé de la poitrine et marqué d'un lob impeccable (31e), concrétisant l'indiscutable supériorité catalane.

Neymar et Suarez sur le poteau  

Signe de l'appétit de Messi, on a même vu la star argentine presser et tacler pour récupérer le ballon. Et toute la seconde période s'est résumée pour le Camp Nou à attendre un but du maestro argentin... qui n'est pas venu.

Des coups francs expédiés au-dessus (16e, 28e, 83e), des frappes sorties par Hart, des déboulés mal conclus... Rien n'y a fait mais Messi a tout de même vu son nom scandé par le Camp Nou.

A ses côtés, c'est toute l'équipe barcelonaise qui a semblé un ton au-dessus techniquement. Neymar a d'ailleurs trouvé le poteau (6e), de même que Luis Suarez (44e).

En face, City n'avait que peu d'arguments à opposer, malgré son effectif riche en stars et son budget pas si éloigné de celui du Barça. Mais son expérience, elle, est bien moindre et le club devra attendre pour connaître son premier quart de finale en C1.

Il y a bien eu une percée de Yaya Touré (13e), une frappe de Kolarov (18e) ou deux tirs non cadrés du même Touré (45e, 67e). Mais les Mancuniens ont surtout dû se résoudre à faire des fautes pour stopper le Barça.

Mention spéciale pour Samir Nasri, averti pour un coup de pied dans la jambe de Neymar qui venait de s'échapper (36). Le Français a d'ailleurs été remplacé à la pause par Jesus Navas.

Mais il n'y avait rien à faire face au Barça, solide en défense avec la charnière Piqué-Mathieu. Même lorsque le gardien barcelonais Marc-André Ter Stegen a manqué sa sortie hors de la surface, City n'a pas conclu. Et le portier allemand s'est rattrapé en détournant le penalty d'Agüero (78e) qui aurait pu animer la fin de match.

La victoire du Barça est courte mais sa confiance, elle, sort renforcée de ce match et de la qualification: une équipe aussi étincelante peut nourrir de belles ambitions pour la suite de la C1. Et, évidemment, pour le clasico de dimanche face à un Real Madrid encore convalescent.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer