Impact: comment combler l'absence de Saphir Taïder?

Saphir Taïder... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Saphir Taïder

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Parmi les dossiers qui rythmeront la semaine de Rémi Garde, commençons par le plus important.

Nacho Piatti a repris l'entraînement normalement et tout indique qu'il affrontera les Red Bulls à New York, samedi.

«On n'avait pas besoin de ce match-là [en Nouvelle-Angleterre], mais on a vu combien il était important pour l'équipe», a convenu l'entraîneur-chef, hier matin.

Si l'Argentin sera présent, l'Impact devra maintenant trouver une façon de combler l'absence de Saphir Taïder, suspendu après son expulsion de vendredi. La première option consiste à se tourner vers Louis Béland-Goyette, que l'on a vu entrer en jeu dans deux des trois derniers matchs.

«J'avoue que son entrée l'autre jour, dans des conditions difficiles, m'a donné des réponses sur ses capacités. Il fait effectivement partie de ceux qui peuvent remplir ce rôle», a expliqué Garde.

Le trio Samuel Piette-Béland-Goyette- Ken Krolicki serait toutefois particulièrement jeune face à des Red Bulls qui ont inscrit sept buts en deux matchs à domicile.

«Avec Samuel, on se connaît depuis longtemps, on a déjà joué ensemble et c'est sûr qu'il y a une petite cohésion. Ken a fait une bonne saison jusqu'ici. Ça pourrait être intéressant», a répondu Béland-Goyette.

L'autre possibilité consiste à aligner Alejandro Silva dans l'entrejeu, lui que l'on a vu sur tout le couloir droit contre le Revolution. Chris Duvall retrouverait alors sa place sur ce flanc-là, tandis que Michael Petrasso est toujours gêné par une blessure musculaire.

La première titularisation de Silva ne permet pas de tirer trop d'enseignements tant le scénario a influencé les idées de base de l'Impact.

«Je voulais par rapport à Chris, qui avait un assez bon match la semaine précédente, un peu plus de tenue de balle, de technicité avec peut-être un peu moins de garanties défensives», a indiqué Garde.

«J'avais un petit peu d'ambition avec ça, mais lui aussi a subi cette nouvelle donne avec beaucoup de situations défensives. Mais il s'en est assez bien sorti.»

La première titularisation du défenseur central Rudy Camacho, recruté le 22 mars, se fait toujours attendre. Qu'il démarre le match ou pas, l'Impact va-t-il tourner le dos au schéma avec trois arrières centraux? Cela semble peu probable.

«Je ne m'arrête pas au résultat du dernier match pour tirer des conclusions. C'est un système qui a permis à plusieurs joueurs d'être bien positionnés et de se sentir bien», a dit Garde.

«On a aussi débuté dans un autre système [4-3-3] qui nous a permis de faire de belles choses à Columbus ou à Vancouver en deuxième mi-temps. C'est intéressant de savoir que l'on peut changer de système d'un match à l'autre ou au cours d'un match.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer