MLS: la même finale qu'en 2016 ?

Les Sounders de Seattle ont remporté le championnat... (Photo Mark J. Rebilas, USA TODAY Sports)

Agrandir

Les Sounders de Seattle ont remporté le championnat de la MLS la saison dernière.

Photo Mark J. Rebilas, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Finalistes la saison passée, le Toronto FC et les Sounders de Seattle se retrouveront-ils le 9 décembre au BMO Field ? Pour que cela se produise, ils devront respectivement avoir le dessus sur le Crew de Columbus et le Dynamo de Houston dans le cadre des finales d'association, qui débutent ce soir.

Tosaint Ricketts... (Photo Kevin Sousa, archives USA TODAY Sports) - image 1.0

Agrandir

Tosaint Ricketts

Photo Kevin Sousa, archives USA TODAY Sports

Eric Alexander (6)... (Photo Troy Wayrynen, USA TODAY Sports) - image 1.1

Agrandir

Eric Alexander (6)

Photo Troy Wayrynen, USA TODAY Sports

Sans son duo

Quel duo remplacera Jozy Altidore et Sebastian Giovinco, suspendus pour le match aller à Columbus ? Dans le premier cas, Tosaint Ricketts, sept buts inscrits en 2017, est une évidence. Dans le second cas, l'entraîneur Greg Vanney peut se tourner vers Jonathan Osorio ou demander à Víctor Vázquez d'évoluer un cran plus haut que d'habitude. Au mois de mai, le TFC et le Crew s'étaient déjà affrontés sans les deux hommes. Ricketts et le jeune Ben Spencer, peu utilisé depuis, avaient alors été titularisés en attaque. Dans tous les cas, le TFC n'a aucun problème à marquer sans cette paire de joueurs désignés.

LE TFC SANS ALTIDORE: 2-3-2, moyenne de buts marqués de 2,28

LE TFC SANS GIOVINCO: 6-2-1, moyenne de buts marqués de 2,55

LE TFC SANS ALTIDORE ET GIOVINCO: 2-2-0, moyenne de buts marqués de 3,25

Sauver le Crew

La foule a été décevante tout au long de la saison à Columbus, mais les partisans ont été fouettés par les récents résultats et par la perspective du déménagement de l'équipe à Austin. Ce soir, il est déjà certain que le MAPFRE Stadium sera rempli (19 968 places). Quelques places dans les sections debout étaient encore disponibles. À noter qu'un millier de partisans torontois devaient faire le déplacement dans l'Ohio.

Higuaín aime Toronto

On le sait, Federico Higuaín est toujours performant contre l'Impact avec ses 7 buts en 15 rencontres. Figurez-vous que ses statistiques sont encore meilleures face au TFC : 8 buts, 6 passes décisives lors de 15 matchs. « Il essaie tout le temps d'avoir le ballon, d'influencer le match et de trouver ses attaquants, a analysé Vázquez. Il court de tous les côtés, il essaie de trouver de l'espace entre les lignes. »

Des anciens de l'Impact

Sept anciens joueurs de l'Impact participent aux finales d'association. À Columbus, le gardien Brad Stuver avait été repêché par le bleu-blanc-noir en 2013. Les Sounders comptent Harry Shipp, Lamar Neagle et Calum Mallace - aucune apparition depuis son échange - dans leurs rangs. Finalement, le Dynamo, dont le directeur général est Matt Jordan, mise sur George Malki (repêché en 2014), Andrew Wenger et Eric Alexander. Ce dernier a d'ailleurs été louangé sur le site de la MLS pour son activité face aux Timbers de Portland. Au match retour, il y avait délivré une passe décisive, offert une passe-clé et récupéré 10 ballons.

7

Sa saison a été inégale, à l'image de la pelouse de son BBVA Compass Stadium, mais le Dynamo de Houston est parvenu à se faufiler en finale d'association pour la septième fois depuis 2006. Le Galaxy de Los Angeles le suit avec cinq participations.

19 jours

En raison de la pause internationale, les séries de la MLS ont de nouveau été coupées en deux cette saison. Pour les Sounders, par exemple, le dernier match remonte au 2 novembre, soit une inactivité de 19 jours. Au moins, cette parenthèse pourrait déboucher sur le retour de quelques blessés, dont le capitaine Osvaldo Alonso.

La bonne surprise de 2017

Personne n'attendait le Dynamo à ce stade-ci de la compétition. Derniers de leur association l'an dernier, les Texans ont fait un bond de 16 points au classement pour se hisser à la quatrième place en 2017. En séries, ils ont d'abord éliminé le Sporting Kansas City avant de défaire les Timbers de Portland. La recette : une redoutable efficacité sur les phases arrêtées et sur la contre-attaque. Les Sounders sont prévenus. « Si on retourne au milieu de la saison, les équipes nous attendaient et jouaient la contre-attaque, a rappelé l'entraîneur des Sounders, Brian Schmetzer. Au fil de la saison, on s'est adaptés graduellement et on a mieux défendu à ce chapitre. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer