• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Mondial 2026: Coderre souhaite plus de matchs au Canada 

Mondial 2026: Coderre souhaite plus de matchs au Canada

Le maire de Montréal, Denis Coderre.... (Photo Patrick Sanfacon, La Presse)

Agrandir

Le maire de Montréal, Denis Coderre.

Photo Patrick Sanfacon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire Denis Coderre souhaite que le Canada accueille deux fois plus de matchs de la Coupe du monde de soccer 2026 que ce qu'envisage le comité chargé de présenter la candidature commune avec les États-Unis et le Mexique.

La Ville de Montréal a officialisé mardi sa candidature auprès du comité chargé de planifier la candidature conjointe Canada-États-Unis-Mexique. En entrevue à La Presse, le maire n'a pas caché sa déception d'apprendre que le plan actuellement envisagé prévoit que 60 parties seraient disputées aux États-Unis, ce qui ne laisserait que 10 matchs pour le Canada et 10 autres pour le Mexique.

«Ce n'est pas beaucoup, 10 matchs. Si tu as trois villes canadiennes, une en a quatre et les deux autres, trois», calcule M. Coderre. Il espère plutôt que la candidature conjointe mise sur 20 parties au Canada, 20 au Mexique et 40 aux États-Unis. «Ça pourrait être intéressant. On fera les pressions en temps et lieu», a-t-il dit.

Outre Montréal, les villes de Toronto, Vancouver, Ottawa, Regina, Calgary et Edmonton ont été pressenties par Soccer Canada pour accueillir la Coupe du monde 2026. Pour convaincre le comité de choisir Montréal, la métropole québécoise compte miser sur le potentiel du Stade olympique.

Selon Denis Coderre, il serait facile d'y aménager du gazon naturel, comme semble le préférer la Fédération internationale de soccer. Le jeu en vaudrait la chandelle, assure-t-il. «Ce n'est pas une dépense, c'est un investissement que d'avoir la Coupe du monde des hommes, déjà qu'on a eu celle des femmes», dit-il.

Rappelons que 9 des 52 matchs de la Coupe du monde féminine tenue en 2015 au Canada avaient eu lieu à Montréal. Les parties avaient d'ailleurs été disputées sur du gazon synthétique, au Stade olympique.

En plus de cette installation, Montréal soulignera pouvoir offrir deux centres d'entraînement, soit le stade Saputo et le nouveau Centre de soccer de Montréal, situé sur l'avenue Papineau.

Enfin, Denis Coderre a bon espoir que le Canada réussira à qualifier sa sélection nationale parmi les 48 qui s'affronteront en 2026. «Quand on reçoit un événement, on s'organise pour être bien représentés», dit-il.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer