Impact: une (dernière?) chance pour les jeunes

Louis Béland-Goyette aura une occasion de se faire... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Louis Béland-Goyette aura une occasion de se faire valoir, ce soir à Ottawa.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le match amical que disputera ce soir l'Impact à Ottawa contre le Fury prend la forme d'une occasion en or, peut-être la dernière cette saison, pour quelques jeunes joueurs de la formation montréalaise de démontrer l'étendue de leurs qualités.

Avec encore une semaine à écouler avant le prochain match officiel, les entraîneurs de l'Impact peuvent se mettre à rêver à la possibilité d'amorcer la deuxième moitié du calendrier avec une équipe en pleine santé, ce qui n'est à peu près jamais arrivé cette saison.

Si l'on fait exception d'Ambroise Oyongo, dont la saison est terminée, le seul cas douteux en vue du match de mercredi prochain est celui d'Ignacio Piatti, blessé lors du match retour de la finale canadienne à Toronto. Celui-ci a toutefois enchaîné quelques exercices à l'écart de ses coéquipiers, hier, ce qui laisse croire que son absence ne sera pas trop longue.

L'état de santé actuel de l'effectif, combiné à un calendrier plutôt clément d'ici la fin de la saison, permet d'envisager que les chances se feront rares pour les réservistes. Le match de ce soir revêt donc une importance certaine pour eux.

La prochaine surprise?

Si l'on se fie à ce que l'on a vu à l'entraînement hier, l'Impact devrait déployer un milieu de terrain et une attaque très jeunes devant une défense relativement expérimentée.

Louis Béland-Goyette, qui revient lui-même d'une blessure à un genou subie avec l'équipe canadienne des moins de 23 ans qui l'a tenu à l'écart du jeu pendant quatre mois, sera vraisemblablement au coeur de ce milieu de terrain.

«Pour moi, c'est un test. Après quatre mois de blessures, c'est la chance de me remettre dedans, de retrouver le rythme. [...] Je veux montrer à tout le monde mon style de jeu, mes qualités.»

Et quel est ce style, que les amateurs n'ont pour la plupart eu l'occasion de voir que lors d'une brève apparition de 15 minutes dans un match sans conséquence de la fin de la triste saison 2014?

«Garder le ballon davantage, ma qualité technique, organiser le jeu, organiser le bloc », énumère le jeune homme, qui se dit le plus à l'aise lorsqu'il est posté devant la défense, un rôle normalement tenu par Marco Donadel.

«J'ai hâte de voir Louis, a indiqué l'entraîneur Mauro Biello, lundi. On a beaucoup parlé de nos jeunes qui ont bien fait cette saison, c'en est un autre qui a cette capacité de surprendre. Malheureusement, à cause de sa blessure, on n'a pas eu la chance de lui donner des minutes.»

Nick DePuy (à droite) aimerait marquer quelques buts... (Photo Olivier Jean, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Nick DePuy (à droite) aimerait marquer quelques buts d'ici la fin de la saison.

Photo Olivier Jean, Archives La Presse

Séjours heureux

Les attaquants Michael Salazar et Nick DePuy auront eux aussi leur chance ce soir. Les deux hommes ont tous deux été prêtés au Fury cette saison afin d'obtenir du temps de jeu. Ils y ont respectivement obtenu quatre et un départs.

Ils ont tous deux dit avoir apprécié l'expérience, qui leur a permis de revenir à Montréal dans de meilleures dispositions. «[Salazar] est allé là-bas, il a pris confiance, il est revenu ici et il a plutôt bien fait», a d'ailleurs noté Biello.

Quant à DePuy, il aura un objectif clair: «J'aimerais profiter de mes opportunités de jouer d'ici la fin de la saison pour marquer quelques buts. J'ai eu quelques présences, même un départ, mais je n'ai pas marqué encore, et c'est mon travail.»

Un premier match amical entre les deux équipes, à la fin de mars, s'était soldé par une domination et une victoire convaincante de 2-0 du club de deuxième division.

«On n'a pas oublié ce match. Ils nous ont donné une leçon. On va être prêts», a dit DePuy.

Le Fury mise sur quatre autres joueurs dont les droits en MLS appartiennent à l'Impact: le gardien David Paulmin, les défenseurs Thomas Meilleur-Giguère et Aron Mkungilwa et le milieu de terrain Jimmy-Shammar Sanon. On ignore s'ils seront de la formation ottavienne ce soir.

«Ils n'ont pas eu beaucoup de temps de jeu, a concédé Biello, pour qui la situation n'est évidemment pas idéale. Jimmy commence à avoir des minutes du banc. Pour eux, c'est une expérience d'aller dans cette ligue et de trouver des minutes. L'entraîneur là-bas n'est pas dans le développement, il doit gagner. C'est difficile pour eux, mais ça fait partie de leur développement.»

Impact c. Fury d'Ottawa, ce soir à 19h




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer