Antoine Griezmann avec l'Atletico Madrid jusqu'en 2022

Antoine Griezmann... (Photo Martin Meissner, AP)

Agrandir

Antoine Griezmann

Photo Martin Meissner, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Madrid

Antoine Griezmann a accepté de prolonger d'une année supplémentaire son contrat à l'Atletico Madrid, soit jusqu'en 2022, a confirmé mardi le club espagnol, mettant un terme à l'incertitude autour de l'avenir du Français, un temps tenté par un départ.

«L'attaquant français a signé sa nouvelle relation contractuelle avec notre club, qui court désormais jusqu'au 30 juin 2022», a écrit l'Atletico dans un communiqué, confirmant des informations de presse publiées la veille en Espagne.

Selon les quotidiens espagnols As et Marca, ce nouveau contrat, signé un an seulement après un précédent bail qui courait jusqu'en 2021, est assorti d'une belle revalorisation du salaire de «Grizi», meilleur buteur de l'«Atleti».

Fin mai, Griezmann avait pourtant évoqué la possibilité d'un départ cet été, faisant les yeux doux à Manchester United, jusqu'à ce qu'il annonce début juin qu'il resterait à l'Atletico, son club depuis 2014.

Le maintien de l'interdiction de recrutement frappant l'Atletico, et donc l'impossibilité pour le club madrilène de trouver un remplaçant au Français jusqu'à janvier 2018, a convaincu le Mâconnais de rester pour ne pas faire «un sale coup» à son club, selon ses propres mots.

«La première chose que je veux faire, c'est demander pardon aux gens qui auraient mal compris mes déclarations» sur un possible départ, a déclaré Griezmann, cité dans le communiqué de l'Atletico.

«Il est possible que je me sois mal exprimé, ou que certains aient essayé de sortir des gros titres là où il n'y en avait pas. Mais depuis que je suis arrivé, je donne tout pour mon club, mes partenaires et l'encadrement technique. Je suis très heureux de vivre une saison de plus avec vous tous», a-t-il ajouté.

Ce nouveau contrat vient bétonner la situation du gaucher (26 ans) au moins jusqu'à la Coupe du monde en Russie l'été prochain. Cette stabilité est une bonne nouvelle pour l'équipe de France, ainsi que pour le club «colchonero», qui conservera sa principale tête de gondole pour inaugurer à la rentrée son nouveau stade Metropolitano (70 000 places).

Arrivé à l'Atletico en 2014 pour environ 30 millions d'euros, l'attaquant formé à la Real Sociedad a changé de dimension à Madrid. Il est devenu le meilleur buteur du club «colchonero» ces trois dernières saisons, avec plus de 25 buts chaque année, il a disputé la finale de la Ligue des champions 2016 et celle de l'Euro 2016, et il a fini troisième au classement du Ballon d'Or en décembre dernier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer