La Juventus valide la première étape de son triplé

C'est la 12e fois que les bianconeri remportent... (PHOTO AP)

Agrandir

C'est la 12e fois que les bianconeri remportent la Coupe d'Italie.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rome

La Juventus a empoché mercredi la première levée du fantastique triplé qu'elle vise en cette fin de saison, avec une victoire 2-0 face à la Lazio Rome en finale de la Coupe d'Italie.

L'objectif des Turinois est bien le triplé Championnat-Coupe-Ligue des Champions. Mais en attendant, ils en ont réussi un autre mercredi au Stade Olympique avec une troisième victoire d'affilée en Coupe d'Italie, ce que personne n'avait encore réussi.

C'est la 12e fois que les bianconeri remportent la Coupe, une compétition en finale de laquelle ils avaient déjà triomphé de la Lazio il y a deux ans.

Battue dimanche sur la même pelouse par l'AS Rome, ce qui a retardé son sacre en Serie A, la «Juve» a donc passé ses nerfs sur la Lazio, qui espérait un trophée en récompense de sa très belle saison.

Mais les hommes de Massimiliano Allegri étaient un peu trop forts mercredi pour ceux de Simone Inzaghi, loin d'être ridicules mais parfois sérieusement secoués par le rythme imposé par leurs adversaires.

«À Cardiff!»

Le premier but du match a été 100% brésilien avec un excellent centre d'Alex Sandro de la gauche, repris d'une volée du droit par Dani Alves (12e). L'ancien Barcelonais termine sa première saison turinoise à un train d'enfer, puisque c'est déjà lui qui avait assommé Monaco en demi-finale de la Ligue des champions, avec un but et trois passes décisives sur les deux manches.

Après Dani Alves, c'est Bonucci qui a enfoncé le clou dès la 25e minute en reprenant de près un corner frappé par Dybala et dévié par Alex Sandro.

La Lazio n'a pourtant pas renoncé et a eu des occasions tout au long de la partie, avec un tir de Keita sur le poteau dès la 6e minute, une tête trop centrée de Milinkovic-Savic (45e) et une autre d'Immobile sortie par Neto, le remplaçant de Buffon, d'un réflexe étonnant (57e).

Mais les Turinois étaient supérieurs et peuvent désormais se pencher sur la suite de leur programme. Dimanche, ils décrocheront un 33e scudetto en cas de succès à domicile face au promu et relégable Crotone. Le titre peut même tomber dès samedi en fonction des résultats de l'AS Rome (2e) et de Naples (3e).

Mais le grand rendez-vous est fixé au 3 juin à Cardiff pour la finale de la Ligue des champions face au Real Madrid. C'est là que la Juventus d'Allegri et Buffon pourra réellement entrer dans l'histoire. Les tifosi ne s'y trompent pas: avant même le coup de sifflet final mercredi, ils chantaient «On va à Cardiff!»




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer