Ligue des champions: Monaco et le Real l'emportent

Un doublé de Cristiano Ronaldo a procuré une... (Photo Christof Stache, AFP)

Agrandir

Un doublé de Cristiano Ronaldo a procuré une victoire de 2-1 au Real Madrid contre le Bayern Munich, mercredi.

Photo Christof Stache, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Le terrain a repris ses droits mercredi, au lendemain de l'attentat qui a ciblé l'autobus de Dortmund. Porté par un grand Kylian Mbappé en Allemagne (3-2), Monaco s'est approché des demi-finales de la Ligue des champions, tout comme le Real Madrid de Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé à Munich chez le Bayern (2-1).

Leicester, novice à ce niveau, peut de son côté toujours croire en son conte de fées: sa petite défaite à l'Atletico Madrid (1-0) autorise le champion d'Angleterre à rêver d'une qualification historique, à une semaine du retour.

Moins de 24 heures après l'attaque à l'explosif, Dortmund a semblé groggy, et l'ASM - bien aidé par son homme en forme Mbappé - a su en profiter.

Du haut de ses 18 ans, l'attaquant français a écrit une nouvelle ligne de sa «success story» en inscrivant un doublé (19e, 79e): il est ainsi devenu le deuxième plus jeune joueur à marquer à ce stade de la C1 depuis Bojan (17 ans et 7 mois) en 2008, selon le statisticien Opta.

Comme Sven Bender a ajouté une tête contre son camp (35e), voilà les Monégasques forts de trois buts marqués à l'extérieur avant le retour à Louis-II. Et dire que Fabinho a raté son premier penalty de sa carrière professionnelle à sa 17e tentative, d'après les chiffres de l'UEFA!

Les Allemands n'ont cependant pas tout perdu: Ousmane Dembélé (57e) et Shinji Kagawa (84e) ont marqué pour entretenir l'espoir de qualification.

Le Real Madrid, aussi, a pris l'ascendant: Cristiano Ronaldo (47e, 77e) a marqué ses 99e et 100e buts toutes compétitions européennes de clubs confondues pour lancer les tenants du titre vers les demies.

Privé de Robert Lewandowski et Mats Hummels, le Bayern Munich est paru sans génie, et aurait pu sombrer sans un grand Manuel Neuer dans les cages. Ils pourront regretter le penalty du 2-0 raté par Arturo Vidal (45e+1). Le Chilien avait ouvert le score plus tôt (25e).

Pas de problème dans cet exercice pour Antoine Griezmann: le Mâconnais a transformé le penalty qu'il avait lui-même provoqué (28e). Mais les «Colchoneros» ont surtout buté sur Leicester, et devront batailler dans les Midlands. Mardi, lors du premier quart de finale aller, la Juventus Turin n'a pas fait dans la dentelle à domicile face au FC Barcelone, en l'emportant 3-0.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer