L'Impact sans Ignacio Piatti à Chicago

Ignacio Piatti... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Ignacio Piatti

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En fin de compte, la pause internationale n'a pas été de tout repos pour Mauro Biello puisqu'il pourrait devoir se passer de trois piliers, samedi, à Chicago. Nacho Piatti est d'ores et déjà forfait pour ce déplacement dans l'Illinois tandis que des doutes subsistent quant aux disponibilités de Patrice Bernier et de Laurent Ciman.

«Nacho a une petite blessure au psoas iliaque, a fait savoir Biello, mercredi. Il ne jouera pas, samedi, et on va voir comment il se sent dans les prochains jours.» Ballou Jean-Yves Tabla et Michael Salazar ont été aperçus au poste de milieu gauche, mercredi, en l'absence de l'Argentin. Les arrières Ambroise Oyongo et Daniel Lovitz sont également capables d'évoluer un cran plus haut si nécessaire. David Choinière, blessé en début de saison, a progressivement réintégré le groupe.

Alors, pourrait-on assister à la première titularisation de Ballou, une journée seulement après son 18e anniversaire? «Il a certaines qualités similaires à celles de Nacho, a souligné Biello. C'est sûr qu'il n'a pas la même expérience, mais il fait bien et il travaille fort. Je vais faire d'autres essais, [jeudi] avec d'autres joueurs, puis je prendrai une décision.»

Ballou a disputé 50 minutes, cette saison, réparties en deux apparitions. Avec la blessure d'Andrés Romero, il est l'option privilégiée par Biello au moment d'injecter du sang neuf sur les ailes. «Le coach voit que c'est comme ça que je vais progresser plus rapidement, a estimé le numéro 13. [...] Depuis que je suis entré à l'Académie, mon rêve est d'être partant au stade Saputo. Si ça arrive à l'extérieur, ça va me faire plaisir aussi.»

De son côté, Bernier, qui souffre d'une contusion au mollet, a recommencé à courir, mercredi. Après cette étape «positive», le principal intéressé espère pouvoir rejoindre ses coéquipiers, jeudi. Adrian Arregui semble tenir la corde si le capitaine devait manquer le rendez-vous sur le terrain du Fire. Quoi qu'il en soit, les différentes blessures et les résultats loin d'être idéaux ne pousseront pas Biello à changer de système, lui qui a récemment testé un 3-5-2 face au Fury d'Ottawa.

«Ce n'est pas nécessairement une formation avec laquelle on va débuter un match, maintenant, a-t-il distingué en insistant sur le dernier mot. Mais c'est une formation que l'on verra en fin de rencontre, selon le résultat. Le match contre Ottawa m'a servi d'exercice.»

En défense, finalement, Laurent Ciman est revenu à Montréal, mercredi midi, avec une petite blessure à un genou. L'international belge sera également évalué dans les prochaines heures par le personnel médical.

«Ce n'est pas grave, il y avait un peu d'inflammation, a précisé Biello. Il a reçu une injection, mais on verra s'il sera correct ou si le match de samedi est un peu tôt pour le faire jouer.» En cas d'absence de Ciman, la charnière centrale sera composée de Victor Cabrera et d'Hassoun Camara. Les deux hommes n'ont plus été associés depuis le 23 juillet 2016, lors d'une large victoire face à l'Union de Philadelphie.

Une victoire pour la confiance

L'Impact fait partie des six clubs qui n'ont toujours pas remporté la moindre victoire, cette saison. Le Toyota Park, domicile du Fire, a parfois réussi à l'Impact, mais l'équipe de Veljko Paunović n'a plus les mêmes traits que celle qui a fini au dernier rang lors des deux précédentes saisons. L'arrivée de Bastian Schweinsteiger à l'aéroport O'Hare, mardi, a aussi regonflé le moral des partisans.

«C'est une équipe bien préparée, cette saison et ils auront la volonté de bien performer avec leur nouveau joueur, a indiqué Bernier. [...] Mais, il faut chercher la victoire, c'est ce qui nous manque. On a eu de bonnes performances dans les deux derniers matchs, mais sans parvenir à gagner. On sait qu'on doit faire un peu plus pour dominer le match, avoir l'avance et finalement la garder. Pour le moral et la confiance de l'équipe, il n'y a rien de mieux que la victoire.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer