Didier Drogba cherche toujours un club

Didier Drogba prolongera-t-il sa carrière d'une autre année?... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Didier Drogba prolongera-t-il sa carrière d'une autre année?

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«J'ai envie de jouer, j'ai encore les jambes et je suis encore comme un gamin derrière ce ballon. Pourquoi arrêter alors que je me sens bien?» Le mois dernier, Didier Drogba réitérait son désir de prolonger sa carrière d'une autre année. Mais après avoir refusé la proposition du club brésilien de Corinthians, mardi, l'ancien attaquant de l'Impact est toujours à la recherche du cadre parfait.

Le Corinthians Arena à São Paulo... (Photo Miguel Schincariol, archives AFP) - image 1.0

Agrandir

Le Corinthians Arena à São Paulo

Photo Miguel Schincariol, archives AFP

LE FLIRT BRÉSILIEN

La piste menant à Corithians s'est donc refermée, mardi. Sur son compte Twitter, l'attaquant ivoirien a remercié le club de São Paulo, mais a jugé que ce n'était pas le moment idéal pour une aventure brésilienne. L'une des propositions qui avaient été transmises comprenait notamment un salaire mensuel de 380 000 reais (157 000 $), divers bonus basés sur ses performances, un traducteur, une voiture blindée et la location d'une maison avec un loyer avoisinant les 20 000 reais (8200 $) par mois. Au terme de ce feuilleton, qui s'est étiré sur plusieurs semaines, de nombreuses critiques se sont abattues sur le club brésilien. À la base, l'idée de recruter le joueur, qui fêtera bientôt ses 39 ans, semblait diviser les différentes têtes pensantes des Corinthians. Le communiqué de presse publié mardi soir, et coiffé du titre «Merci, Drogba», a aussi été raillé par la presse brésilienne et le public.

Didier Drogba avec l'Olympique de Marseille en 2003... (PHOTO FRED TANNEAU, ARCHIVES AFP) - image 2.0

Agrandir

Didier Drogba avec l'Olympique de Marseille en 2003

PHOTO FRED TANNEAU, ARCHIVES AFP

L'ÉTERNELLE QUESTION MARSEILLAISE

Depuis son premier départ de Chelsea, en 2012, il ne se passe quasiment pas un mercato sans que le nom de Drogba soit lié à l'Olympique de Marseille (OM). C'est, après tout, au sein de ce club qu'il a fait son entrée dans la cour des grands, en 2003-2004. Et le 7 janvier dernier, en entrevue avec la chaîne française Canal+, il indiquait encore espérer «un jour, pouvoir tenir [sa] promesse». Mais, en ajoutant que le principe d'une forte diminution de salaire avait empêché un retour à Marseille, il a provoqué l'ire des partisans de l'OM. «Drogba arrête de dire que tu aimes l'OM. Tu gagnes en un mois ce que nous n'aurons jamais en une vie. Ne fais pas ta pleureuse et retourne en Chine», pouvait-on lire sur des banderoles.

Didier Drogba avec le Shanghai Shenhua FC en... (Photo archives AFP) - image 3.0

Agrandir

Didier Drogba avec le Shanghai Shenhua FC en 2012

Photo archives AFP

UNE TRANSITION EN DOUCEUR

Le mercato vient de fermer ses portes en Europe, mais Drogba, avec son statut de joueur sans contrat, peut encore être recruté. Si rien ne se précise sur le Vieux Continent, serait-il tenté de poursuivre en MLS ou de choisir une destination plus exotique comme la Chine - il y a déjà évolué - ou l'Inde? Il y a quelques semaines, un club australien aurait, sans succès, tenté une approche auprès de Drogba. Récemment, il a aussi exprimé le souhait que ce dernier défi permette d'assurer une «transition en douceur» vers la retraite. En attendant de trouver ce club, Drogba n'a pas chômé au cours des dernières semaines. En vrac, on l'a aperçu à un concert du rappeur Drake à Londres, visiter ses anciens coéquipiers de Chelsea, démarrer la nouvelle année avec Samuel Eto'o et Hassoun Camara, près d'Abidjan, ou participer à diverses activités de sa fondation. Chaque retour en Côte d'Ivoire et chaque apparition publique se transforment vite en événement. Exemple: après un léger accrochage, sur un pont autoroutier en Côte d'Ivoire, Drogba a été ovationné par une foule qui s'était massée de chaque côté.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer