Le Real Madrid remporte le Mondial des clubs

Le Real a enlevé son premier Mondial des... (Photo Shuji Kajiyama, AP)

Agrandir

Le Real a enlevé son premier Mondial des clubs en 2014.

Photo Shuji Kajiyama, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
YOKOHAMA

Le Real Madrid a clôturé 2016 par une victoire au Mondial des clubs, 4-2 a.p. contre le club japonais de Kashima Antlers, dimanche à Yokohama, le troisième titre de l'année pour Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé, et son entraîneur Zinédine Zidane.

Arrivé en janvier dernier aux commandes de la « Maison Blanche », l'ancien N.10 de l'équipe de France accroche un nouveau trophée international en moins d'un an à son palmarès, après la Ligue des champions et la Supercoupe d'Europe.

Mais il n'est pas le seul à affoler les compteurs : la vedette portugaise Cristiano Ronaldo, auteur d'un impressionnant triplé lors de cette finale serrée pendant près de 100 minutes, est venu couronner une année pleine, qui l'a vu remporter Ligue des Champions en club, Euro 2016 en sélection et Ballon d'Or pour son compte personnel.

Une fois encore, c'est bien autour de l'attaquant du Real Madrid que le succès du Real s'est construit, dimanche au Japon.

Malgré l'opportuniste ouverture du score de Karim Benzema, reprenant une frappe repoussée de Modric en tout début de rencontre (9), les Madrilènes ont peu à peu perdu le fil de leur match, face à une équipe japonaise surmotivée, qui a profité de l'avantage d'évoluer à domicile. Menés 2-1 après un doublé du technique milieu de terrain japonais Gaku Shibasaki (44, 52), les Merengues s'en sont remis à leur vedette pour inverser la tendance.

Le quadruple Ballon d'or a tout d'abord remis les champions d'Europe à égalité, sur un penalty obtenu par Lucas Vazquez (60), avant de marquer deux fois en six minutes lors de la première mi-temps de la prolongation : d'une frappe bien maîtrisée après un beau travail de Benzema (98), puis en reprenant à bout portant un tir de Toni Kroos repoussé par le gardien (104).

Le Real pouvait alors définitivement souffler, après avoir connu un match très compliqué, où son capitaine Sergio Ramos a notamment frôlé l'exclusion.

Le Real Madrid décroche son deuxième Mondial des clubs après son succès en 2014, et permet aux clubs européens d'asseoir leur domination sur le soccer mondial : ils ont en effet remporté 9 des 13 dernières éditions.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer