Manchester City se rapproche de Liverpool

Yaya Touré a souligné sa première titularisation de la... (Photo Matt Dunham, AP)

Agrandir

Yaya Touré a souligné sa première titularisation de la saison avec un doublé.

Photo Matt Dunham, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Manchester City, grâce au retour gagnant de son ex-banni Yaya Touré face à Crystal Palace (2-1), est revenu sur les talons du leader Liverpool (1er, 27 pts), incapable de l'emporter sur le terrain de Southampton (0-0), samedi lors de la 12e journée de Premier League.

Chelsea (3e, 25 pts) peut prendre la tête dimanche en cas de succès à Middlesbrough. Tottenham (5e, 24 pts), vainqueur sur le fil à West Ham (3-2) grâce au doublé de Harry Kane, s'est rapproché de ses concurrents au titre, notamment de son rival Arsenal (4e, 25 pts) qui a arraché le nul contre Manchester United (1-1).

Liverpool lâche des points, City en profite

Quel come-back pour Yaya Touré ! Titularisé pour la première fois de la saison avec Manchester City à la surprise générale, l'ex-banni de Pep Guardiola s'est offert un doublé pour donner une victoire précieuse contre Crystal Palace (2-1) et montrer qu'à 33 ans il n'avait rien perdu de sa superbe.

Mis de côté par son entraîneur après les propos tenus par son agent Dimitri Seluk - il avait estimé que Guardiola avait « humilié » le milieu ivoirien en ne le sélectionnant pas pour participer à la Ligue des champions -, Touré avait présenté ses excuses publiques il y a quelques jours.

Auteur de l'ouverture du score (39), il a délivré ses partenaires en marquant le but de la victoire à la 83e minute, permettant à son équipe de grignoter deux points sur Liverpool, toujours leader malgré une différence de buts similaire.

Car au même moment, les Reds ont été incapables d'enchaîner un quatrième succès d'affilée face à Southampton (0-0). La formation de Claude Puel a bien muselé les attaquants de Jürgen Klopp qui n'avaient pourtant plus été muets depuis la 2e journée.

Giroud sauve Wenger contre Mourinho

Neutralisés : les rivaux Arsène Wenger et José Mourinho ont partagé les points au terme d'un choc sans grand relief entre Manchester United et Arsenal, qui s'est soldé par un match nul (1-1).

Arsène Wenger, qui n'a encore jamais battu son rival honni en championnat, peut remercier son attaquant Olivier Giroud, super remplaçant et auteur du but égalisateur en fin de match (89).

Une mauvaise opération pour le Manchester United de Mourinho, 6e avec 19 pts, qui reste éloigné de la course au titre. Pourtant, sans Zlatan Ibrahimovic suspendu, mais avec les Français Paul Pogba et Anthony Martial titulaires, les Mancuniens avaient ouvert le score grâce à Juan Mata (69).

Mais alors que plus grand-chose ne se passait et que Mourinho semblait se diriger vers une énième victoire contre Wenger, Giroud a surgi. L'attaquant de l'équipe de France, entré à la place du milieu Elneny après le but des « Red Devils », s'envolait plus haut que tout le monde sur un centre d'Oxlade-Chamberlain et claquait une tête monstrueuse (1-1, 89).

Après un temps additionnel électrique sur la pelouse, l'arbitre pouvait siffler la fin du match. Et Wenger et Mourinho se serrer la main. Malgré tout.

Tottenham sur le fil

Tottenham peut dire merci à Harry Kane ! Menés 2-1 par West Ham jusqu'à la 89e minute, les Spurs ont arraché la victoire dans les dernières minutes de ce derby londonien grâce à un doublé inespéré de leur attaquant vedette.

Après avoir égalisé d'un but opportuniste, en profitant bien de la mauvaise sortie de Randolph, Kane a récidivé dans la foulée en transformant le pénalty, provoqué par Son Heung-min (90+1).

Les hommes de Mauricio Pochettino reviennent dans la course au titre en revenant sur Arsenal et en se rapprochant à trois unités du leader Liverpool.

Leicester n'y arrive toujours pas

Les journées défilent en Premier League et son champion en titre Leicester ne cesse de s'enfoncer. Malgré un nouveau but de Riyad Mahrez, les « Foxes » n'ont pas empêché une nouvelle défaite contre Watford (2-1).

Leicester, qui n'a gagné qu'un seule de ses sept derniers matchs en championnat, occupe toujours la 14e place. Mais avec seulement deux points d'avance sur la zone de relégation, les coéquipiers de Jamie Vardy doivent se ressaisir au plus vite.

Heureusement que la Ligue des champions, seule bouffée d'oxygène du club anglais cette saison, revient dès mardi avec en ligne de mire une qualification historique en huitièmes de finale en cas de résultat positif contre Bruges.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer