Louis Béland-Goyette de retour avec l'Impact

Louis Béland-Goyette (14) a disputé deux matchs avec l'équipe... (Photo Peter Power, PC)

Agrandir

Louis Béland-Goyette (14) a disputé deux matchs avec l'équipe nationale canadienne des moins de 23 ans lors des Jeux panaméricains.

Photo Peter Power, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Impact a accueilli un autre académicien en ses rangs, en vue de la saison 2017, en mettant sous contrat le milieu de terrain Louis Béland-Goyette. Fait original dans cette décision, officialisée jeudi matin, il s'agit de la deuxième embauche du Québécois qui avait brièvement porté les couleurs de l'Impact en 2014 avant son retour en USL.

Au terme de l'entraînement, jeudi midi, le joueur de 21 ans était avant tout satisfait de retrouver les hauteurs de la MLS. Si le premier contrat avait été une surprise, ce «nouveau départ» couronne deux années de travail avec le FC Montréal. Il y a disputé 3256 minutes en 41 rencontres.

«J'y croyais à ce contrat, j'arrivais à mes matchs USL avec l'idée de me prouver et de travailler fort, a mentionné Béland-Goyette. Je pense que le staff voyait ça, aussi. J'avais de bons commentaires. Je ne pensais pas que ça allait arriver si tôt, je pensais que ça allait se faire après le camp d'entraînement de l'an prochain. Mais je suis content, ça me libère pour les vacances et pour arriver frais au camp.»

Le nom de Béland-Goyette avait été retiré de l'effectif de la première équipe, en mars 2015. La situation n'a pas forcément été facile à vivre, mais le jeune homme de 19 ans qu'il était, ne s'est pas laissé abattre.

«J'ai pris ça comme un challenge, a-t-il dit avec le recul. J'ai pris les choses de la bonne façon, j'ai été très positif. J'aurais pu me dire que j'allais essayer quelque part d'autre, mais je me suis dit que je devais me prouver. Je voulais gagner mon poste que je n'avais pas gardé avec la première équipe.»

Ses deux saisons avec le FC Montréal (USL) ne sont pas passées inaperçues auprès du personnel d'entraîneurs de l'Impact. Son évolution a été suivie de près et notamment la campagne 2016 au cours de laquelle il a franchi une étape.

«La plus grande différence chez lui, c'est son expérience acquise dans les deux dernières années. On savait qu'il avait une certaine qualité au niveau de ses passes et de sa lecture de jeu puis, cette année, il s'est imposé, à chaque match, chez le FC Montréal. Il a aussi eu un excellent camp d'entraînement, avec nous, même si on l'a utilisé à plusieurs positions», a raconté Mauro Biello.

L'évolution de Béland-Goyette, c'est aussi celle d'un jeune homme dont le tempérament s'est quelque peu affirmé au fil des matchs. Grâce à son expérience au FC Montréal, il n'est plus celui qui, les yeux grands ouverts, découvrait le monde professionnel, en 2014.

«On voyait de la timidité, mais c'est normal quand tu es jeune. De faire le saut tout de suite après la première équipe, ça peut parfois gêner les jeunes, a admis Biello. Maintenant, il a grandi en terme de personnalité sur le terrain. On savait qu'il avait les qualités, mais est-ce qu'il pouvait amener cette personnalité en milieu de terrain, être capable de gagner les ballons et les duels? C'est ce qu'on a vu et c'est pour ça qu'il a été mis sous contrat.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Didier Drogba songe à poursuivre sa carrière

    Soccer

    Didier Drogba songe à poursuivre sa carrière

    L'attaquant Didier Drogba ne compte pas mettre un terme à sa carrière quand son contrat viendra à échéance avec l'Impact de Montréal. »

  • Zoom sur les célébrations de l'Impact

    Soccer

    Zoom sur les célébrations de l'Impact

    Que retiendra-t-on de la victoire de l'Impact dans l'arène des Red Bulls de New York lors de ces séries éliminatoires de 2016? Le doublé de Nacho... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer