L'Impact pourrait accéder aux séries aujourd'hui

L'Impact affronte dimanche après-midi (15 h) son rival torontois.... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'Impact affronte dimanche après-midi (15 h) son rival torontois.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois de sa jeune histoire en MLS, l'Impact peut confirmer sa place en séries au terme d'un match à domicile. Pour ajouter une dimension supplémentaire à l'intrigue, il peut y parvenir cet après-midi (15 h) face à son rival le Toronto FC.

COMMENT L'IMPACT PEUT-IL SE QUALIFIER POUR LES SÉRIES ?

L'Impact serait certain de participer aux séries s'il l'emportait cet après-midi, ou si le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, septième, ne parvenait pas à battre le Fire de Chicago. L'objectif premier du onze montréalais est donc de plier l'affaire dès dimanche et d'éviter de se retrouver dos au mur, la semaine prochaine, en Nouvelle-Angleterre. « Mon groupe a hâte de jouer ce match qui a beaucoup de signification. J'ai beaucoup parlé de trouver ce rythme au bon moment. Après deux victoires remplies d'émotion, on veut continuer sur cette séquence à domicile, a indiqué Mauro Biello. Ça nous donnerait un grand élan pour les prochains matchs. »

>>> Commentez sur notre blogue de soccer

Plus que la simple qualification, l'Impact s'est aussi fixé pour objectif de ne pas glisser de son quatrième rang afin de disputer le match de barrage à domicile. Ce scénario peut également devenir réalité au terme des 90 minutes, cet après-midi. Mais pas question pour les joueurs de l'Impact de s'informer des résultats des autres matchs de l'Association de l'Est disputés simultanément. « La meilleure chose est de tout faire pour avoir les trois points et de faire les comptes dans le vestiaire, après le match, a convenu Hassoun Camara. C'est sûr qu'on est naturellement portés à regarder ce qui se passe sur les autres terrains, mais ce serait une erreur. On a bien travaillé dans la semaine, à nous de rester concentrés pendant 90 minutes. »

QUELS SERONT LES CHANGEMENTS APPORTÉS PAR MAURO BIELLO ?

D'un match à l'autre, il n'a pas été facile pour Biello de trouver une constance dans son alignement. Mais pour les derniers rendez-vous de la saison, l'entraîneur montréalais peut piocher dans un effectif complet. Par rapport au match disputé à Orlando, cela signifie donc que Camara, Victor Cabrera et Donny Toia seront disponibles en défense. Et puisque le schéma tactique ne sera pas changé, la grande question demeure donc en attaque. Peut-il se passer de Didier Drogba, sur le banc lors des deux derniers matchs, lors d'un duel aussi important ? On ne le penserait pas. « Au niveau du profil, c'est sûr que c'est différent entre Drogba et [Matteo] Mancosu, mais ils sont tous les deux dangereux, a commencé par dire Biello. Didier est un attaquant physique qui va apporter un danger au niveau de sa présence dans la boîte et dans la passe finale. Avec Matteo, c'est plus cette profondeur, cette mobilité pour aller, en transition, derrière la ligne défensive adverse. On a vu que les autres joueurs se sont adaptés aux deux profils. »

COMMENT LES JOUEURS DE L'IMPACT RESSENTENT-ILS CETTE RIVALITÉ ?

Honnête, Laurent Ciman a admis qu'il ne détestait pas encore Toronto, mais ajouté que ce derby était « un match important pour des joueurs comme Maxime Crépeau ». La rivalité entre le Bleu-blanc-noir et les Reds ne se compare évidemment pas à ce que certains membres de l'Impact ont pu vivre ailleurs. Néanmoins, les 12 derniers mois ont été riches en matchs décisifs, en controverses sur le terrain, voire en polémiques à l'extérieur. « D'année en année, je ressens que cette rivalité grandit et les gens m'en parlent beaucoup plus dans la ville, a reconnu Camara. J'ai rencontré l'artiste Drake après son concert et, en lui parlant, j'ai vu qu'il était au courant du derby de dimanche. Ce sont des signes qui ne trompent pas. »

À QUOI S'ATTENDRE DU TORONTO FC ?

Même s'il a marqué le pas dans le dernier mois, le Toronto FC peut encore terminer à l'une des deux premières places de l'Association de l'Est et ainsi éviter le tour de barrages. Cela tombe bien pour le club ontarien, Sebastian Giovinco devrait disputer un premier match depuis sa blessure subie contre l'Impact, au mois d'août. En n'ayant joué que 26 matchs, l'Italien a tout de même été impliqué dans 63 % des buts du TFC cette saison. « Tu dois avoir de la densité autour de lui. Tu ne peux pas le laisser seul parce qu'il peut tirer, te dribbler ou te déjouer avec une passe. On veut donc le priver d'espace et le frustrer, a commenté Biello. C'est difficile parce que tu peux le faire pendant 89 minutes, puis il est capable de te battre avec un seul tir ou une seule passe. » À plus de 500 kilomètres de Montréal, les joueurs ontariens ont tenu des propos similaires, cette semaine. Le centre d'attention s'appelle plutôt Nacho Piatti, qui avait marqué le but décisif lors du dernier affrontement.

QUI A L'AVANTAGE ENTRE LES DEUX CLUBS CETTE SAISON ?

Le TFC a eu le dessus en championnat canadien, en plus de l'avoir emporté au stade Saputo, en avril. Le 27 août, l'Impact a pris sa revanche en décrochant la première victoire de son histoire au BMO Field. Dans trois de ces quatre matchs, le onze montréalais a cependant écopé d'un carton rouge. « Cette semaine, Mauro nous a demandé de nous assurer de finir à 11 sur le terrain. Ce sera important parce que les dernières fois qu'on les a affrontés, on a eu une expulsion. Mauro a raison, il faut que l'on garde notre calme, a assuré Dominic Oduro. Je sais que certains pensent qu'il faut voir ce match comme une finale, mais ce n'est pas vrai. On ne doit pas perdre la tête, mais plutôt rester concentrés. Toronto vient chez nous, on doit dicter l'allure du match, mais aussi être intelligents. » Si l'Impact l'emportait cet après-midi, il remonterait à deux points de son rival et pourrait encore espérer le devancer au troisième rang. Le dernier match de la saison est cependant plus favorable aux Ontariens, qui accueilleront le Fire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer