Impact: Matteo Mancosu toujours à l'écart

L'attaquant de l'Impact Matteo Mancosu.... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

L'attaquant de l'Impact Matteo Mancosu.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Blessé à un genou lors d'un duel à Orlando, Matteo Mancosu, titularisé lors des deux derniers matchs, n'a toujours pas retrouvé ses coéquipiers à l'entraînement.

Mardi, l'attaquant italien a d'abord enchaîné les tours de terrain avant d'échanger le ballon avec Kyle Bekker, puis de faire un bref exercice devant les cages. Sa présence au match de dimanche, contre Toronto, dépendra maintenant de sa progression lors des prochains jours. Didier Drogba pourrait bien être titularisé pour la première fois depuis le 24 septembre.

«Les deux derniers matchs se sont bien passés (pour Mancosu), mais, quand même, Didier est capable d'aider l'équipe avec ses qualités. Ça change au niveau du profil, mais pas ce que l'on cherche à faire contre Toronto», a indiqué Mauro Biello après la séance d'entraînement.

Si le doute est permis en attaque, Biello ne veut surtout pas toucher à son milieu de terrain. Le triangle composé de Marco Donadel, Hernan Bernardello et Patrice Bernier lui a apporté satisfaction dans les dernières semaines.

«On a une bonne cohésion. Défensivement, on couvre bien les espaces et on arrive à neutraliser les adversaires quand ils jouent au milieu, a commenté le capitaine. Tranquillement, on apprend à se connaître un peu mieux et à ne pas se marcher sur les pieds puisqu'on aime tous revenir chercher le ballon. De match en match, on montre de plus belles choses et un bon synchronisme.»

Puisque la stabilité sera de mise dans l'alignement, cela signifie également que Dominic Oduro a gagné sa place sur le côté droit. Précieux par ses replis défensifs, le Ghanéen, qui a toujours fonctionné par séquences, a marqué lors des deux derniers matchs.

«L'important pour lui, c'est d'être dangereux. Il a cette qualité de déséquilibrer avec sa vitesse. Il peut chercher la profondeur et l'équipe adverse doit le respecter, a souligné Biello. S'il peut être efficace en utilisant ses qualités, il devient un joueur dangereux. C'est ce qu'il a fait lors des deux derniers matchs. Même si ce n'était pas beaucoup contre Orlando, il a trouvé l'espace et a été en mesure de marquer.»

«Je dis toujours qu'il faut garder la tête haute et rester positif. Je dois aussi remercier mes coéquipiers pour avoir été en mesure de rester dans l'alignement, a prolongé Oduro. Je n'y serai pas arrivé seul. J'ai été patient, j'ai eu une seconde chance et je ne vais pas laisser passer.»

Une rivalité pour la dernière au stade Saputo

Comme le veut la tradition, l'Impact et le Toronto FC s'affrontent, en fin de saison, quand l'enjeu est à son comble. À deux rencontres de la fin de saison, et pour la dernière à domicile, le onze montréalais peut faire coup double. Actuellement quatrième au classement, l'Impact peut encore chiper le troisième rang détenu par le TFC.

«On est très au courant du classement. On sait que si on gagne le prochain match, on met la pression sur Toronto et qu'on s'assure d'une place en séries. Moi, je suis quelqu'un qui regarde devant [...] parce qu'on peut encore mathématiquement terminer au troisième rang», a raconté Bernier.

Les joueurs convoqués par leur sélection nationale respective retrouvent petit à petit le chemin de Montréal. Michael Salazar et Johan Venegas s'entraînaient à part, mardi. Parmi les autres joueurs retenus, le défenseur belge Laurent Ciman devrait revenir jeudi.

«Il est parti d'ici avec une certaine confiance. Il arrive en sélection nationale, il a sa chance, il joue bien et l'entraîneur est satisfait de lui, a énuméré Biello. Ça arrive à un bon moment et je suis content qu'il ait bien fait.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer