Victoires pour West Ham et Middlesbrough

West Ham disputait son premier match au stade... (Photo Nick Potts, ap/pa)

Agrandir

West Ham disputait son premier match au stade olympique de Londres, après 112 ans passés à Boleyn Ground.

Photo Nick Potts, ap/pa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

West Ham a difficilement battu (1-0) dimanche Bournemouth pour ses débuts au stade olympique de Londres en Premier League, dominée après deux journées par City à la différence de buts devant United, l'autre club mancunien.

Les Hammers grimpent ainsi à la 10e place du championnat tandis que Bournemouth, plus malheureux que mauvais sur la rencontre (réduit à 10 à la 77e minute), ferment la marche. Sunderland, également défait dimanche par Middlesbrough (2-1), n'est pas loin (18e).

West Ham espérait sans doute lui des débuts plus flamboyants dans sa nouvelle enceinte ultramoderne, après 112 ans passés à Boleyn Ground, mais le résultat est là. Un succès grâce à une tête victorieuse de Michail Antonio (84) et qui suffit sûrement amplement au bonheur de Slaven Bilic, après le troisième match en sept jours d'une équipe qui a montré du coeur quand les jambes venaient à manquer.

Après le revers lundi à Chelsea (2-1) et le nul jeudi en Europa League contre l'Astra Giurgiu (1-1), les Londoniens - septièmes en fin de saison dernière - lancent enfin leur campagne. Plus solide que contre ManU il y a une semaine, le Bournemouth d'Eddie Howe a lui craqué alors qu'il semblait avoir pris un léger ascendant.

L'absence de dernière minute de Dimitri Payet, victime d'un coup à une jambe, n'est peut-être pas étrangère aux difficultés des Hammers, également privés d'Andre Ayew et d'Andy Carroll. Ils n'avaient d'ailleurs gagné jusque-là qu'un match sur huit sans leur meneur français fétiche.

Après la victoire à rebondissements de Bournemouth l'an passé (4-3), les deux clubs continuent donc leurs séries respectives. Celle de 12 matchs sans blanchissage en championnat pour les visiteurs, et une de 15 rencontres avec au moins un but marqué pour leurs hôtes de West Ham.

Dans la dernière rencontre de la journée, deux passes décisives d'Alvaro Negredo pour Cristhian Stuani (13, 45) avaient permis à Middlesbrough d'éventrer le Sunderland de David Moyes - remplaçant du nouveau sélectionneur anglais Sam Allardyce -, avant la réduction du score de Patrick van Aanholt (71).

Une victoire finale 2-1 de Middlesbrough et un premier succès en déplacement depuis novembre 2008 qui hisse le club en sixième position de la Premier League. Quant aux Black Cats, qui ont fini 17e en 2016, ils semblent déjà s'engager dans une nouvelle saison galère.

Samedi, les Citizens de Pep Guardiola avaient bien réagi à la victoire du Manchester United de José Mourinho la veille contre Southampton (2-0), en dominant largement Stoke (4-1). Deux doublés de Sergio Agüero et Nolito avaient répondu à celui d'Ibra, permettant ainsi à City de totaliser six points et devancer déjà les Red Devils.

Au rayon des surprises enfin, Liverpool (11e) s'était incliné bêtement (2-0) samedi contre Burnley, une semaine après son succès fou à Arsenal (4-2). Plus solides défensivement, les Gunners (13e) se sont eux repris en allant chercher un solide nul 0-0 chez le champion en titre Leicester (15e).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer