Nacho Piatti est prêt

Ignacio Piatti... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Ignacio Piatti

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mauro Biello a confirmé que Nacho Piatti sera disponible pour la visite du Sporting Kansas City, samedi, au stade Saputo. Le joueur désigné argentin, qui arbore toujours un plâtre au niveau de sa main gauche, a participé à l'intégralité de la séance, mardi. 

Son retour ne sera pas un luxe tant l'Impact a peiné au chapitre offensif lors de son dernier match, sur le terrain du Crew de Columbus.

«C'est normal parce que j'ai beaucoup mis l'accent sur la défensive, a justifié Biello. Si on regarde nos derniers matchs, on était un peu trop ouvert au niveau de notre jeu. Défensivement, on a bien fait, on n'a pas encaissé (de but) et il faut maintenant trouver cet équilibre. Nacho apporte cette créativité à notre jeu et il va nous aider s'il est dans l'alignement.»

Pour s'assurer de la présence et de la conformité du plâtre du numéro 10, l'Impact a d'ailleurs communiqué avec la MLS, ces derniers jours.

Piatti ne sera pas le seul renfort pour Biello qui pourra de nouveau compter sur Calum Mallace, peu utilisé durant les premiers mois de la saison. Par contre, ni Donny Toia ni Marco Donadel ne seront prêts à temps pour ce rendez-vous. Des deux, le défenseur latéral est celui qui est le plus proche d'un retour au jeu.

Un autre 0-0

Toutes compétitions confondues, l'Impact n'a gagné qu'un seul de ses 10 derniers matchs. Évidemment, la copie rendue à Columbus n'a pas effacé tous les doutes, mais elle a confirmé une amélioration défensive.

«Quand on prend une belle gifle à Toronto (4-2) et en voyant les lacunes qu'on avait auparavant, c'est sûr qu'il fallait retourner la situation en positif, a commencé par dire Hassoun Camara. C'est toujours plaisant de ne pas prendre de but. [...] C'est une attitude. L'entente entre les quatre (défenseurs) est vraiment bonne et j'ajouterai aussi les milieux. Quand on a nos attaquants qui se replient de bonne façon et qui nous donnent, de temps en temps, l'occasion de souffler, c'est mieux pour la cohésion de toute l'équipe.»

Pas le plan, mais...

L'Impact a eu une petite surprise en parcourant l'alignement du Crew, samedi soir. Il a beaucoup été question d'Ola Kamara, avant le match, mais l'équipe de l'Ohio a aligné Ethan Finlay, habituellement un joueur de couloir, dans l'axe. Pour les défenseurs centraux, l'adaptation n'a pas été trop difficile.

«Ce n'est pas ce qu'on avait prévu parce qu'on avait plus parlé de (Justin) Meram dans l'axe, a expliqué Wandrille Lefèvre. On se disait qu'il allait chercher le ballon alors que Finlay allait faire des courses dans la profondeur avec sa vitesse. C'était différent sur papier, mais on avait plus ou moins anticipé qui ils iraient chercher dans la profondeur. On était conscient de sa qualité, mais on l'a plutôt bien géré. Si tu laisses Finlay se retourner et qu'il t'attaque en un-contre-un, tu vas avoir du mal.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer