Neymar pourrait être jugé pour corruption

Neymar... (Photo Josep Lago, AFP)

Agrandir

Neymar

Photo Josep Lago, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurence Boutreux
Agence France-Presse
Madrid

Après Lionel Messi, une autre superstar du Barça s'est rapproché mardi d'un procès: le parquet espagnol a demandé que Neymar soit jugé pour corruption pour avoir dissimulé le montant réel de son transfert du Brésil.

L'opération a été une éclatante réussite sportive mais ses conditions financières font scandale depuis 2014.

Arrivé au FC Barcelone en 2013, le joueur de 24 ans est poursuivi sur plainte du fonds d'investissement brésilien DIS qui possédait 40% de ses droits sportifs. Ce fonds estime avoir été lésé parce que le montant réel du transfert lui avait été caché.

À Madrid, le ministère public de l'Audience nationale - juridiction chargée des affaires complexes- abonde dans son sens.

Dans ses réquisitions signées lundi, le procureur détaille les différents contrats.

Il fait notamment valoir que «le joueur Neymar junior et son agent et père, Neymar Da Silva Santos» ont accepté dès la fin 2011 du FC Barcelone «la somme de 40 millions d'euros pour le recrutement futur du joueur». Dix millions avaient été versés en 2011 à la famille, puis 25 en 2013 et cinq en 2014.

Le parquet conclut que cela a «altéré la libre concurrence» sur le marché des transferts et «porté préjudice au fonds DIS».

Il demande que le joueur et son père soient jugés pour «corruption», tout comme le FC Barcelone en tant que personne morale et son ex-président, Sandro Rosell.

À présent, c'est au juge d'instruction de décider si le joueur doit bien être renvoyé devant un tribunal.

S'ils étaient effectivement jugés, le joueur et son père risqueraient une peine de prison de six mois à deux ans et une amende considérable.

Le parquet a également requis le renvoi devant le juge pour «escroquerie» de M. Rosell, du Barça ainsi que du club brésilien Santos FC et de son dirigeant Odilio Rodrigues.

La mère de Neymar, Nadine, pourrait être jugée pour avoir profité financièrement de l'opération.

Transfert estimé à 83 millions

Dans un premier temps, Le Barça avait officiellement chiffré le transfert à quelque 57 millions d'euros - dont 40 millions pour la famille du joueur - mais la justice espagnole a estimé le montant réel à au moins 83 millions.

DIS, qui avait reçu 6,8 millions d'euros sur les 17,1 versés à Santos, estime avoir été doublement lésé: du fait de contrats annexes, dont le fonds n'a pas perçu sa part, et à cause de l'accord d'exclusivité entre le Barça et Neymar empêchant d'autres clubs de surenchérir.

Pour le parquet, DIS devrait être «indemnisé de 3,2 millions».

L'affaire, rendue publique en janvier 2014, avait poussé Sandro Rosell à la démission et son ex-bras droit, Josep Maria Bartomeu, lui avait succédé.

MM. Rosell et Bartomeu sont en attente de jugement devant un tribunal espagnol pour fraude fiscale présumée et risquent des peines de prison: M. Rosell jusqu'à sept ans et Bartomeu deux ans et trois mois.

Même défense que Messi

Neymar avait signé dès l'âge de 13 ans son premier contrat avec Santos en 2004. Puis il était passé professionnel en 2009, à 17 ans, toujours avec le mythique club de Pelé, dans l'État de Sao Paulo.

En février dernier, devant le juge d'instruction, il s'était défendu en assurant qu'il n'avait fait que signer les contrats que lui donnait son père, sans en examiner les détails...

Une ligne de défense similaire à celle de Lionel Messi jugé la semaine dernière à Barcelone pour fraude fiscale et en attente de la décision du tribunal.

Au Brésil, la justice a gelé une partie des actifs de Neymar (43,5 M EUR) pour fraude fiscale présumée en lien avec le transfert. Et le FC Santos a engagé des poursuites devant la FIFA.

Mais sur le plan sportif, tout va très bien pour Neymar: il a été sacré champion d'Espagne cette année avec le FC Barcelone et c'est un élément-clef du dispositif offensif du club, aux côtés de Messi et Suarez.

Actuellement, «Ney» serait proche d'un accord avec le Barça pour prolonger son contrat, lui qui est engagé avec les «blaugranas» jusqu'en 2018.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer