Le FC Barcelone couronné pour la 24e fois

Luis Suarez célèbre son but avec Lionel Messi et Jordi Alba.... (PHOTO DANIEL TEJEDOR, AP)

Agrandir

Luis Suarez célèbre son but avec Lionel Messi et Jordi Alba.

PHOTO DANIEL TEJEDOR, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Sous pression jusqu'au bout, le FC Barcelone a décroché son 24e titre de champion d'Espagne samedi lors de l'ultime journée, devançant le Real Madrid grâce à une victoire 3-0 à Grenade et un triplé de Luis Suarez, sacré meilleur buteur (40 buts).

Après avoir survolé la saison pendant sept mois puis manqué de tout perdre en avril, le Barça a tenu bon dans une fin de saison haletante, avec l'appui de son avant-centre uruguayen, auteur de 14 buts sur les cinq dernières journées.

L'équipe blaugrana (1er, 91 pts) a résisté au retour du Real de l'entraîneur français Zinédine Zidane (2e, 90 pts), qui a battu en vain La Corogne (2-0) avec un doublé de Cristiano Ronaldo.

Cette deuxième place reste néanmoins honorable pour « Zizou », qui avait hérité d'une équipe en pleine crise à sa nomination en janvier et aura une autre occasion de décrocher son premier trophée comme technicien lors de la finale de la Ligue des champions le 28 mai.

C'est d'ailleurs peut-être en prévision de ce grand rendez-vous contre l'Atletico Madrid à Milan que Ronaldo est sorti à la pause à La Corogne, par précaution selon la presse espagnole, conscient que le titre était perdu et le trophée de meilleur buteur aussi.

La consécration de Suarez comme meilleur buteur devant Ronaldo (35 buts) et Lionel Messi (26 buts) est un mini-événement en Espagne puisque pour la première fois depuis six ans, le « pichichi » de la Liga n'est ni le Portugais, ni l'Argentin (trois trophées chacun). Le « Pistolero » succède ainsi au palmarès à un autre Uruguayen, Diego Forlan, sacré en 2009.

Pour le Barça, leader depuis janvier et invaincu pendant 39 matchs officiels d'octobre à mars (record espagnol), cette sixième Liga en huit ans atténue un peu la déception de l'élimination en quart de finale de Ligue des champions subie en avril face à l'Atletico.

À défaut de reproduire le triplé Liga-Coupe-C1 réussi en 2015, les Catalans peuvent désormais boucler leur saison sur un doublé s'ils remportent la finale de la Coupe du Roi le 22 mai contre Séville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer