• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Barcelone-Real Madrid: le champion sera courroné au dernier match 

Barcelone-Real Madrid: le champion sera courroné au dernier match

Luis Suarez (au centre) a marqué un doublé... (PHOTO MANU FERNANDEZ, AP)

Agrandir

Luis Suarez (au centre) a marqué un doublé dans le gain de Barcelone, qui maintient son avance d'un point sur le Real Madrid.

PHOTO MANU FERNANDEZ, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean DECOTTE
Agence France-Presse
MADRID

Avantage Barcelone! Le leader catalan et le Real Madrid se disputeront le titre samedi prochain lors de l'ultime journée du Championnat d'Espagne après leurs succès contre l'Espanyol (5-0) et Valence (3-2) dimanche, alors que l'Atletico, surpris par Levante (2-1), a perdu toute chance.

Le dénouement s'annonce spectaculaire lors de la 38e et dernière journée dans une semaine. Et le Barça semble bien parti pour décrocher le 24e titre de son histoire sur la pelouse de Grenade, qui a assuré son maintien dimanche. Le Real, lui, se déplacera à La Corogne, également sauvé.

Le scénario est cruel pour l'Atletico (3e, 85 pts), passé de l'ivresse d'une qualification en finale de la Ligue des champions mardi à la détresse d'une élimination en Liga sur la pelouse de la lanterne rouge Levante, qui était déjà reléguée avant la rencontre.

Pour le Barça, les perspectives se sont dégagées: en tête avec 88 points, le club blaugrana n'a désormais plus qu'un rival, le Real de l'entraîneur français Zinédine Zidane (2e, 87 pts). L'Atletico est troisième (85 pts).

Il n'a d'ailleurs manqué au Barça qu'un but pour être sacré dès dimanche, à savoir une éventuelle égalisation de Valence face à un Real très fébrile à domicile malgré un doublé de Cristiano Ronaldo (26, 58).

Suarez maintient Ronaldo à distance

Les Catalans, de leur côté, avaient rapidement expédié leur derby contre l'Espanyol grâce à des buts de Luis Suarez (52, 61), Lionel Messi (8), Rafinha (74) et Neymar (83).

Au Camp Nou, le Barça a été virtuellement dépossédé de sa première place pendant exactement six minutes, soit le temps entre l'ouverture du score de l'Atletico sur la pelouse de Levante par Fernando Torres (2) et la réplique de Lionel Messi (8) sur coup franc direct à Barcelone.

Dans le sillage du quintuple Ballon d'Or argentin, le trio offensif « MSN » (Messi-Suarez-Neymar) a donné le tournis à l'Espanyol.

Quant à Suarez, auteur de ses 36e et 37e buts, il a maintenu son avantage en tête du classement des buteurs: son premier poursuivant, Cristiano Ronaldo, a également réussi un doublé contre Valence et compte désormais 33 buts.

Le sens de la finition du Portugais a permis au Real Madrid de ne pas flancher, malgré un onze de départ très remanié en l'absence de Gareth Bale, Keylor Navas, Dani Carvajal et Luka Modric, blessés.

Les Madrilènes ont pris l'avantage grâce à une jolie frappe croisée de Ronaldo à l'entrée de la surface (26) puis un but de renard de Karim Benzema, pour son retour de blessure (42), même si le Français était apparemment hors-jeu au tout départ de l'action. Ronaldo, lancé dans l'axe, a ensuite alourdi le score en bout de course (59).

Fin du rêve pour l'Atletico

Mais Valence a eu de multiples occasions de revenir: frappe dévissée de Joao Cancelo face au but vide (37), tentatives de Dani Parejo sur les montants (53, 61).

Rodrigo a réduit le score en profitant d'un ballon mal dégagé par le défenseur français Raphaël Varane (55) et André Gomes a fait courir des frissons jusqu'au bout avec un deuxième but (81), même si Valence a fini à dix après l'expulsion de Rodrigo (84).

Pour l'Atletico, en revanche, le rêve de reproduire le sacre de 2014 s'est envolé. Et les « Colchoneros » vont devoir se remobiliser en vue de la finale de C1 le 28 mai face au Real.

Les hommes de Diego Simeone avaient pourtant pris l'avantage grâce à un petit ballon piqué de Torres (2).

Mais, trop apathiques, ils ont laissé la lanterne rouge revenir dans le match avec un centre venu de la droite catapulté au fond par Victor Casadesus (30).

Et malgré les entrées en jeu d'Antoine Griezmann et Yannick Carrasco après la pause, le club madrilène n'a pas réussi à s'imposer, cédant en fin de match sur un but sur le fil de Giuseppe Rossi (90).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer