Leicester garde le rythme, Arsenal s'essoufle

Marc Albrighton (à droite) a marqué le quatrième... (PHOTO RUI VIEIRA, AP)

Agrandir

Marc Albrighton (à droite) a marqué le quatrième but de Leicester.

PHOTO RUI VIEIRA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Le leader Leicester a fait un match de futur champion d'Angleterre en écrasant Swansea 4-0 et prend provisoirement huit points d'avance sur son dauphin Tottenham, Arsenal, tenu en échec par Sunderland 0-0, reste donc au pied du podium dimanche après la 35e journée du Championnat d'Angleterre.

Leur nul à domicile contre West Ham (2-2) après cinq victoires avait semé un début de panique autour des Foxes, mais le mal est désormais dissipé et l'équipe de Claudio Ranieri, avec 76 points, s'est remise dans le sens de la marche et garde la main une semaine avant d'affronter Manchester United.

À Old Trafford, son sacre en forme de plus grande surprise de l'histoire de la Premier League pourrait même être entériné si Tottenham ne domine pas WBA lundi.

En l'absence de Jamie Vardy, son buteur suspendu qui pèse 22 réalisations, Leicester a, en effet, tranquillement éteint l'incendie sur lequel soufflait les Spurs revenus lundi à cinq petites unités.

Riyad Mahrez, auteur d'un triplé à l'aller, et Leonardo Ulloa étaient attendus au tournant. L'un a refait parler la poudre avec son 17e but, l'autre montré qu'il vaut mieux qu'un faire-valoir de Vardy et tous les deux ont chacun marqué rapidement dans cet ordre (10, 30), tuant ainsi toute once de suspense.

En seconde période, l'Argentin a même crucifié les Gallois (15) en inscrivant un doublé (60) qui porte à sept son total de buts cette saison avant un dernier but de Marc Albrighton (85).

Au passage, le leader enfile son 12e blanchissage lors de ses 17 dernières sorties. Si Tottenham veut continuer de mettre la pression et entretenir son rêve de troisième titre, il devra maintenant avoir les nerfs solides jusqu'au bout.

Comme souvent, Arsenal (4) a lui manqué de ressort pour reprendre la troisième place, propriété depuis samedi de Manchester City depuis sa démonstration (4-0) contre Stoke à trois jours de sa demi-finale aller historique de Ligue des champions contre le Real Madrid.

Avec 64 points, les Gunners se retrouvent devancés à la différence de buts par les Citizens, chez qui ils se rendront même lors de la 37e journée pour un match à quitte ou double pour qui veut se qualifier directement en C1 et éviter ainsi l'encombrant barrage estival promis au quatrième.

Ce scénario pendait pourtant au nez des Londoniens qui n'avancent plus trop et n'ont gagné que cinq de leurs 15 derniers matchs. Dominateurs mais encore inoffensifs chez les Black Cats, ils restent désormais sur trois nuls en quatre matchs.

Arsenal aurait pu rentrer à Londres sans le... (PHOTO LEE SMITH, REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Arsenal aurait pu rentrer à Londres sans le moindre point sans plusieurs parades décisives de Petr Cech.

PHOTO LEE SMITH, REUTERS

Arsenal aurait même pu rentrer à Londres sans le moindre point sans plusieurs parades décisives de Petr Cech. Le gardien tchèque a même été sauvé par son poteau (22). L'arbitre a également refusé d'accorder un penalty à Sunderland après une main de Per Mertesacker (37) sur un tir violent de Jermain Defoe, qui a fait peser une menace constante sur la défense des Gunners.

Les premiers pas cette saison de l'international Jack Wilshere après sa grave blessure cet été n'ont pas rendu son équipe moins apathique au coeur de la deuxième période.

C'est donc l'équipe de Sam Allardyce (17) qui fait la bonne affaire en quittant la zone de relégation.

Sunderland, qui compte en effet 31 points, double en effet Norwich au différentiel des buts. Dans la course au maintien, l'équipe, experte en sauvetage, vient de prendre un petit avantage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer