• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Les suspensions de Blatter et Platini réduites à six ans 

Les suspensions de Blatter et Platini réduites à six ans

Sepp Blatter et Michel Platini... (PHOTO FABRICE COFFRINI, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Sepp Blatter et Michel Platini

PHOTO FABRICE COFFRINI, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Rob Harris, Graham Dunbar
Associated Press
Zurich

Les suspensions de Sepp Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans par la Commission de recours de la FIFA, mercredi, deux jours avant que la fédération de soccer ne tourne la page sur des années de scandales avec l'élection d'un nouveau président.

Ils ont été bannis en décembre après que Blatter, le président de la FIFA, eut autorisé un paiement de deux millions de francs suisses (2,79 millions $ CAN) à Platini, président de l'UEFA, en 2011.

La Commission de recours a indiqué que «les activités de M. Platini et M. Blatter, ainsi que leurs services rendus à la FIFA, à l'UEFA et au soccer en général au fil des ans, méritent une reconnaissance adéquate dans la présente affaire, et constituent par là-même une circonstance atténuante».

Blatter et Platini peuvent encore plaider leur cause devant le Tribunal arbitral du sport, s'ils le souhaitent.

Le successeur de Blatter sera élu vendredi.

La Commission de recours est dirigée par Larry Mussenden, des Bermudes. Il est un des candidats à la présidence de la CONCACAF.

Blatter et Platini ont toujours nié tout méfait et soutiennent qu'ils avaient une entente verbale pour le versement d'un salaire supplémentaire à l'ancien joueur étoile français Platini pour avoir été le conseiller de Blatter de 1999 à 2002.

Ils ont détaillé leur défense dans une série d'entrevues avec les membres des médias.

Platini soutient avoir demandé un salaire d'un million de francs suisses quand il a été approché en 1998 pour travailler pour Blatter, alors nouvellement élu.

Blatter a mentionné que le contrat était de 300 000 francs suisses, le même que le secrétaire-général de la FIFA selon la structure salariale de l'organisation, plus un «engagement d'honneur» pour remettre le reste plus tard.

Les lois suisses obligeaient la FIFA à payer le montant reporté au cours des cinq années suivantes. Ce n'est finalement qu'en 2010 que Platini, alors président de l'UEFA, a demandé de recevoir la balance et il a été payé en février 2011.

Le moment du paiement a fait sourciller puisqu'il a eu lieu durant une campagne électorale de la FIFA. Plus tard, l'UEFA a encouragé ses membres à appuyer Blatter - qui avait promis qu'il s'agirait de son dernier mandat - contre le Qatari Mohammed Bin Hammam.

Blatter a gagné l'élection de 2011 sans opposition puisque Bin Hammam a été impliqué dans un scandale de pots-de-vin dans les Caraïbes. Platini est ensuite devenu le successeur logique à Blatter.

La suspension provisoire de Platini par le comité d'éthique en octobre dernier, pendant une enquête complète, a compromis sa campagne présidentielle et sa suspension en décembre y a mis fin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer